VIDEO. "Sans Babiš" : une appli politique pour faire ses courses en République tchèque

Avenue de l'Europe/France 3

A défaut de chasser du pouvoir Andrej Babiš, le magnat de l'agroalimentaire qui dirige la Tchéquie, on peut au moins le bannir de son frigo. Démonstration dans cet extrait du magazine "Avenue de l'Europe" du 16 mai mai 2018, avec une application mobile qui permet de traquer les produits Babiš dans les rayons des supermarchés.

Aux frontières d'une Hongrie en pleine dérive autoritaire, la démocratie est-elle en danger à l'est de l'Union européenne ? "Avenue de l'Europe, le mag" se penche sur cette question le 16 mai 2018. Aux mains d'un oligarque devenu Premier ministre, la République tchèque semble avoir tout oublié de sa révolte d'il y a cinquante ans.

Ancien de la police politique communiste devenu milliardaire, Andrej Babiš, magnat tchèque de la pétrochimie et de l'agroalimentaire, dirige le pays comme son entreprise Agrofert. L'actuel Premier ministre est la deuxième fortune et le principal employeur du pays. Ce qui ne l'empêche pas d’être mis en examen pour utilisation frauduleuse des fonds de l'Union européenne.

"Pas de Babiš dans mon frigo !"

Comme souvent, c'est dans la capitale et les grandes villes que se concentre l'opposition aux populistes au pouvoir en Tchéquie. A défaut de pouvoir chasser Babiš du gouvernement, le jeune couple d'intellectuels que le magazine a rencontré en banlieue de Prague tente de bannir ses produits de son alimentation. "On peut encore manger sans Babiš, affirme Clara Jirsova, philosophe et théologienne, et on essaie de le faire." Démonstration dans cet extrait.

"Il n'y a pas de Babiš dans mon frigo !" se félicite la jeune femme, que l'équipe d'"Avenue de l'Europe" a suivie à l'épicerie. Comme les allergiques au gluten, Clara utilise une application mobile pour débusquer les produits indésirables. Pour savoir s'ils sortent des usines Agrofert qui appartiennent à Babiš, il suffit de flasher leur code barres. Selon que le portrait de l'oligarque s'affiche en vert ou en rouge sur l'écran de son téléphone, le produit rejoindra ou non le panier de Clara… Au rayon crèmerie, la troisième tentative est la bonne. Cette appli a été conçue par des étudiants, eux aussi inquiets de la montée du populisme.

Extrait du magazine "Avenue de l'Europe" du 16 mai 2018.

Vous êtes à nouveau en ligne