VIDEO. Avenue de l'Europe. Pologne : université au mérite

Après le bac, comment font les autres Européens ? "Avenue de l'Europe" est allé enquêter à Wroclaw, "Venise polonaise" et quatrième ville du pays, où les étudiants sont partout. Même s'ils rêvent de partir à l'étranger...

Le magazine "Avenue de l'Europe" du 16 mars 2016 vous emmène dans la "Venise polonaise" : Wroclaw, en bordure de l'Oder, ville aux 12 îles et 112 ponts. Dans la capitale de la Basse-Silésie, les bâtiments universitaires et les étudiants sont partout. C'est Aliénor, une jeune Française de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille, qui part pour nous à la rencontre de la jeunesse du cru – en commençant par Alexandra, étudiante en communication audiovisuelle.

Des études gratuites

En Pologne, toutes les universités publiques sont gratuites. Si on est bon élève, comme Alexandra, on n'a absolument rien à débourser. En revanche, après deux échecs, il faudra payer pour repasser ses examens une troisième et dernière fois… ou bien arrêter ses études. La jeune fille est consciente de la chance que représente le système pour les élèves doués et défavorisés, mais comme beaucoup de jeunes Polonais, elle rêve de s'expatrier. Un défi pour l'université de Wroclaw, vieille de 300 ans, qui aime remettre ses diplômes dans une incroyable salle rococo du XVIIIe siècle, en plein cœur de la ville !

Des entreprises très présentes à l'université

Futurisme revendiqué au contraire à l'école Polytechnique polonaise : salle anéchoïque (pour mesurer les ondes électromagnétiques) unique en Europe, locaux flambant neufs, laboratoires de pointe… Le système polonais mise beaucoup sur les échanges entre entreprises et universités.

Un emploi en semaine, des cours à la fac le week-end

Et comme beaucoup d'étudiants ont un emploi, ils suivent les cours… le samedi ou le dimanche, telle Ania, qui a dû travailler très tôt. Près de la moitié des jeunes Polonais suivent des cours payants le week-end ou le soir.

Un reportage de Sophie Guillaumin et Jean-Christophe Duclos, en partenariat avec l’ESJ, l’Ecole supérieure de journalisme de Lille, diffusé dans "Avenue de l'Europe, le mag. Passe ton bac d'abord" le 16 mars 2016.

Vous êtes à nouveau en ligne