VIDEO. "Avenue de l'Europe" - Migrants : quand la vue de la police réjouit le clandestin

"Avenue de l'Europe, le mag" a choisi pour son passage au format mensuel un thème sensible autant que crucial pour l'Union : l'immigration clandestine. Dans cet extrait d'un reportage en "Allemagne, terre d'accueil", nous suivons le travail de la police qui traque les sans-papiers dans les trains de Bavière. Avec parfois des surprises...

Avenue de l'Europe, le mag s'intéresse ce mois-ci à la problématique de l'immigration clandestine. Dans cet extrait d'un reportage de 12 minutes en "Allemagne, terre d'accueil", nous suivons un contrôle de police dans un train. Elle interpelle depuis cet été plus d'un millier de migrants par mois, qui tentent par tous les moyens d'entrer en Bavière.

En passant dans l'allée centrale, les deux fonctionnaires ont repéré un couple avec un bébé. L'un des policiers s'adresse en anglais à la jeune femme, qui ne répond pas. "Combien de temps allez-vous rester en Allemagne ? Combien de jours ? Un, deux, trois... dix ?"

Au milieu de la routine, une surprise

L'interrogatoire se poursuit, toujours en anglais, avec l'homme du couple, assis à distance. "Hello ! Quelle somme d'argent liquide avez-vous apportée en Allemagne ? Vous avez une réservation d'hôtel ?" La famille est en fait albanaise. Dépourvue de papiers valides, elle va devoir suivre la police.

Ce travail ingrat peut pourtant réserver de jolies surprises. Comme le geste inattendu de ce Syrien, qui se jette sur l'un des deux fonctionnaires pour l'embrasser. "Merci, merci beaucoup ! s'exclame-t-il. Six jours sans dormir !" Eh oui, la vue d'un policier peut rendre un clandestin heureux... car elle signifie qu'il est entré en Allemagne.


L'intégralité du reportage est à voir dans Avenue de l'Europe, mercredi 25 mars à 23h20 sur France3.

 

Vous êtes à nouveau en ligne