VIDEO. Avenue de l'Europe. Danemark : prends ton temps

Après le bac au Danemark, tour du monde ou "højskole", sorte d'école alternative qui fait le joint entre le lycée et la fac ? Ici, pas la peine de se presser : vous êtes payé pour étudier. Le modèle danois fait rêver... Le magazine "Avenue de l'Europe" est allé le voir de plus près.

Après le bac au Danemark, tour du monde ou "højskole", sorte d'école alternative qui fait le joint entre le lycée et la fac ? Ici, pas la peine de se presser : vous êtes payé pour étudier. Le modèle danois fait rêver... Le magazine "Avenue de l'Europe" est allé le voir de plus près.

C'est Tobias, le kitesurfeur étudiant en médecine (ou vice versa), qui donne le tempo (relax) de cette plaisante escale au Danemark avec le magazine "Avenue de l'Europe", le 16 mars 2016. Le pays offre à ses étudiants le luxe d'une pause après le lycée, par exemple dans une højskole. Ces écoles faites pour s'ouvrir au monde et apprendre la vie en société ont été créées par un poète et pasteur protestant du XIXe siècle, Nikolai Grundtvig

Après le bac, "højskole" ou voyage à l'étranger ? 

La vie en højskole, "ça ressemble beaucoup à une famille", témoigne une jeune fille – et ça n'existe pas ailleurs. Ici, pas de vrai cursus, libre cours à la créativité ! Programme à la carte, photographie, musique… tout peut s'apprendre sans notes et sans examens. L'Etat prend en charge l'enseignement, ne reste à payer que le gîte et le couvert. Après le bac, on peut aussi se payer un voyage autour du monde, comme Tobias, parti en Australie pendant ses deux années sabbatiques grâce à des petits boulots. 

Le revenu universel étudiant, un luxe pour tous

Tous les jeunes de plus de 18 ans peuvent bénéficier de 800 euros d'allocation s'ils ne vivent plus chez leurs parents et suivent un enseignement. Etre payé pour étudier, la chance ! Cette générosité attire les jeunes Européens – mais eux doivent travailler une dizaine d'heures par semaine pour pouvoir bénéficier de ce revenu universel, le "SU"

A ce compte-là, pourquoi se presser pour entrer dans la vie active ? Du coup, les études traînent et coûtent cher au gouvernement. Hélas, cet âge d'or aura peut-être bientôt une fin : certains hommes politiques veulent la peau du sabbatår, l'année sabbatique danoise. 

Un reportage de François Badaire et Loïc Le Moigne, diffusé dans "Avenue de l'Europe, le mag. Passe ton bac d'abord" le 16 mars 2016.

Vous êtes à nouveau en ligne