Mots croisés : "Patrons, la guerre des salaires"

Toutes les semaines, Yves Calvi propose aux téléspectateurs un magazine politique où les grands sujets de société font l'objet d'un débat entre invités venus d'horizons divers. Parmi les deux ou trois thèmes qui sont abordés lors de chaque émission, l'actualité politique tient une place prépondérante, alternant avec les problèmes sociaux qui peuvent préoccuper les citoyens. En confrontant les points de vue et en laissant des opinions contradictoires s'exprimer, le journaliste politique met ainsi à la disposition du téléspectateur un précieux forum de discussion, relais audiovisuel du débat démocratique.

L’annonce des 21 millions d'euros provisionnés par PSA pour la retraite chapeau de Philippe Varin - à laquelle il a depuis renoncé - a relancé le débat sur les salaires et autres indemnités des patrons de grandes entreprises.

Si syndicats, salariés et responsables politiques ont unanimement jugé ce montant indécent, au moment où l'entreprise est en grande difficulté, le cas de Philippe Varin n’est pas isolé. Alors, sur ce sujet brûlant des retraites faramineuses et des salaires extrêmes, qui doit ou ne doit pas intervenir dans les montants des salaires des patrons ?

Pour y répondre, Yves Calvi reçoit :

Fleur PELLERIN, ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique

Pierre LELLOUCHE, député UMP de Paris, ancien secrétaire d’Etat au Commerce extérieur

Jean-Pierre MERCIER, délégué CGT à l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois, porte-parole de Lutte ouvrière

Philippe VILLIN, banquier d’affaires

Daniel COHEN, économiste, professeur à l’Ecole normale supérieure de Paris

Christine KERDELLANT, directrice adjointe de la rédaction de L'Express et directice de la rédaction de L'Expansion

Suivez le live et réagissez en direct
Vous êtes à nouveau en ligne