VIDEO. #MonEnvoyéSpécial répond aux internautes lors de l'émission du 27 septembre

#MonEnvoyéSpécial / France 2

Vos réactions étaient nombreuses pour ce dernier épisode de #MonEnvoyéSpécial consacré aux jeunes européens sur la route du djihad. Guilaine Chenu et Françoise Joly ont répondu à quelques-uns de vos commentaires en fin d’émission.

Motivations des candidats au départ, réalité de la menace sur le sol français : beaucoup d'internautes nous ont interpellés sur Facebook ou sur Twitter via le hashtag #MonEnvoyeSpecial à propos de l'enquête sur les filières djihadistes en Europe diffusée samedi 27 septembre.

Dans un commentaire Facebook, Salah Toumi a demandé à en savoir plus sur le profil de ces jeunes. C’est l’anthropologue Dounia Bouzar qui a pu éclaircir la question : pour elle, les candidats au djihad sont majoritairement des jeunes fragilisés, en échec scolaire par exemple, et souvent désocialisés. Pour éviter que se reproduisent des attentats à l’image de ceux commis par Mohammed Merah ou Mehdi Nemmouche, l’Assemblée nationale a justement instauré mercredi 17 septembre un nouveau délit, celui d’“entreprise terroriste individuelle”.

Toujours sur la page Facebook de l’émission, Adlène Menous a vivement réagi à la radicalisation rapide de Karim, un jeune Belge de 19 ans présenté dans le reportage : “En deux mois il a pris la décision de faire le djihad ?! Il n’a même pas lu et compris le plus petit des versets du Coran ; pauvre malheureux. C’est avec ces ignorants qu’ils sont en train de salir la religion musulmane et les Musulmans.

Ces propos font écho aux hommages à l’otage français décapité Hervé Gourdel rendus à Paris vendredi 26 et dimanche 28 septembre. Des centaines de personnes ont en effet dénoncé l’amalgame entre musulmans et djihadistes, arborant pour certains le slogan “Not in my name”, ou “Pas en mon nom”, issu d’une campagne récemment lancée par l’association britannique Active Change Foundation. De nombreux autres commentaires utilisant le hashtag #MonEnvoyeSpecial ont également dénoncé les “confusions” et les “préjugés” entre islam et extrémisme religieux.

La rédaction vous remercie pour votre participation cette semaine et vous invite à voter dès maintenant pour le reportage que vous voulez voir dans l’émission du 4 octobre, ainsi qu’à poser vos questions à son sujet via Facebook ou sur Twitter @EnvoyeSpecial. Guilaine Chenu et Françoise Joly vous répondront directement à l’antenne !

Vous êtes à nouveau en ligne