#MonEnvoyéSpécial. Orthographe, le prix des fautes

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Les fautes d’orthographe s’affichent de plus en plus. Parfois discrètes, parfois criantes, elles font désormais partie de notre quotidien. Aujourd’hui, les Français font de plus en plus de fautes, qu’ils soient jeunes ou adultes. D’où vient cette relation houleuse avec l’orthographe ? Pour la rentrée de #MonEnvoyéSpécial, vous avez choisi de voir cette enquête signée Élise Le Bivic et Gérard Lemoine.

Pour des raisons liées aux droits de rediffusion, cette émission n'est plus disponible.

Les fautes d’orthographe, Sylvain, 22 ans, les collectionne. Excédé par le nombre d’erreurs de conjugaison ou d’accord qu’il voit sur les publicités, les panneaux et surtout à la télévision, il a décidé de créer un site internet pour les recenser et mieux les corriger. Aujourd’hui ce site, judicieusement nommé Bescherelle ta mère, recense près de 400 000 fans. Ces derniers peuvent eux aussi y faire la chasse aux fautes. 

Adulte, se remettre à niveau 

Aujourd’hui, près de 78% des adultes font des fautes d’orthographe. Des lacunes qui deviennent souvent un véritable handicap, en particulier dans le milieu professionnel. C’est le cas de Francis, un chef d’entreprise de 54 ans incapable d’écrire sans faire de fautes depuis son enfance. Au cours de sa carrière, cet autodidacte a même dû recourir à des subterfuges pour ne pas être "démasqué" par ses clients.

Des méthodes existent pour se remettre à niveau, mais elles sont coûteuses et nécessitent du temps. Pourtant, elles s'avèrent parfois nécessaires car en entreprise, la plupart des recruteurs n’hésitent pas à rejeter des candidats qui font des fautes, l'orthographe restant un critère de sélection essentiel. 

Retrouvez, à la fin de l’émission, les réponses de Guilaine Chenu et Françoise Joly à vos commentaires sur les fautes d’orthographe postés sur notre page Facebook et sur Twitter @EnvoyeSpecial. Et n’oubliez pas : c'est vous qui prenez les commandes dans #MonEnvoyéSpécial ! Votez dès maintenant pour choisir le reportage que vous voulez voir le samedi 12 septembre, puis, via le hashtag #MonEnvoyeSpecial, posez-nous des questions sur le sujet que vous avez choisi ! 

Vous êtes à nouveau en ligne