#MonEnvoyéSpécial : "Jeunes, la galère du premier emploi"

Chaque semaine, les internautes choisissent de voir ou revoir un reportage, une enquête ou un document, puis adressent leurs questions à Guilaine Chenu et Françoise Joly, qui y répondent en plateau. A voir ce samedi, notre reportage sur la galère du premier emploi chez les jeunes, pour lequel 46% d'entre vous ont voté.

C'est un vote massif : parmi les six reportages proposés pour l'émission de ce samedi, 46% d'entre vous ont choisi de voir l'enquête consacrée aux difficultés des jeunes à trouver un emploi. Notre journaliste Jérémie Durieu est parti à la rencontre de Guillaume, Juliette et Damien, trois jeunes de moins de 30 ans à la recherche d'un travail depuis plus d'un an, qu'ils soient sans qualification ou bien avec un niveau master 2.

Depuis la première diffusion de ce reportage en novembre 2010, la situation des jeunes sur le marché du travail s'est dégradée : ils étaient 538 200 demandeurs d'emploi de catégorie A en août 2014, contre 475 900 en novembre 2012, soit une augmentation de 13,1%. Et si une baisse timide du chômage a été constatée chez les moins de 25 ans en août dernier (-0,1%), celle-ci est à relativiser, en raison notamment des contrats saisonniers précaires que certains d'entre eux ont signés.

Dans ce reportage, vous verrez des jeunes combatifs, parfois désabusés. Certains recourent aux services d'une coach en recherche d'emploi via une mission locale. D'autres, comme Juliette ou Guillaume, ont fait cinq ans d'études après le bac et ne trouvent aucun débouché dans leur domaine de compétences. Ils tentent de s'en sortir par leurs propres moyens. Pourquoi est-il si difficile pour ces jeunes de franchir la barrière du premier emploi ? Avoir un réseau professionnel est-il indispensable pour s'en sortir ? Et faut-il nécessairement accepter des petits boulots pour garder un contact avec le monde professionnel ?

Retrouvez toutes nos réponses à ces questions dans ce nouveau numéro de #MonEnvoyéSpécial. Le reportage est suvi d'autres réponses, celles de Guilaine Chenu et de Françoise Joly à vos nombreuses réactions sur Twitter @EnvoyeSpecial et sur la page Facebook de l'émission. Nous attendons dès maintenant vos votes et vos questions pour le prochain numéro du 11 octobre !

Vous êtes à nouveau en ligne