Envoyé Spécial - La suite : "Le scandale des prothèses mammaires"

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Il y a 3 ans et demie, la France découvrait la tromperie sur les prothèses mammaires fabriquées par la société PIP. Le gel médical autorisé était remplacé par du gel industriel, moins cher. 30 000 femmes en France sont concernées par cette fraude. «Envoyé spécial» avait rencontré des victimes en 2011. Que sont-elles devenues ?

Vous êtes à nouveau en ligne