"L'Emission politique". Le grand débat des européennes

France 2 organise, en partenariat avec France Inter, le premier grand débat avec les principales têtes de liste aux élections européennes, jeudi 4 avril à 21 heures. Ce débat est coprésenté par Thomas Sotto et Alexandra Bensaïd.

Baptême du feu pour les candidats français aux élections européennes. Jeudi 4 avril dès 21 heures, France 2 organisait, en partenariat avec France Inter, le premier grand débat, avec 12 têtes de liste, pour le scrutin du 26 mai. Cette "Emission politique" exceptionnelle était coprésentée par Thomas Sotto et Alexandra Bensaïd.

Sur le plateau, étaient présents François Asselineau (Union populaire républicaine), Manon Aubry (La France insoumise), Jordan Bardella (Rassemblement national), François-Xavier Bellamy (Les Républicains), Ian Brossat (Parti communiste français), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), Raphaël Glucksmann (liste commune Place publique-Parti socialiste), Benoît Hamon (Génération.s), Yannick Jadot (Europe Ecologie-Les Verts), Jean-Christophe Lagarde (Union des démocrates et indépendants), Nathalie Loiseau (La République en marche), Florian Philippot (Les Patriotes).

 Deux grandes thématiques. Après la présentation, pour chaque candidat, d'un objet incarnant l'Europe, suivie des introductions, le débat s'anime autour de deux thématiques : "l'Europe des frontières" – la gouvernance, la question migratoire, les accords de Schengen – et les questions de fiscalité et d'environnement. Chaque candidat a une minute trente pour répondre aux questions des journalistes. Les autres têtes de liste ont ensuite 30 secondes pour répliquer. 

 Quels candidats français ? Plusieurs partis et mouvements politiques ont choisi de nouveaux visages pour cette campagne, qui débutera le 13 mai. Le RN a ainsi nommé son porte-parole de 23 ans, Jordan Bardella, tandis que La France insoumise mise sur l'ex-porte-parole d'Oxfam Manon Aubry, 29 ans. François-Xavier Bellamy, tête de liste LR, a quant à lui 33 ans. Ces élections sont également marquées par de profondes divisions. A gauche, EELV, Génération.s et Place publique, en alliance avec le PS, présentent chacun leur propre liste. 

 LREM et le RN en tête. D'après plusieurs enquêtes réalisées en février et mars, l'alliance LREM-MoDem arriverait en tête le 26 mai, avec 22 à 25% des intentions de vote. Le Rassemblement national (RN) est quant à lui crédité de 19 à 22% des voix, selon ces sondages. Arriveraient ensuite Les Républicains (10 à 14%), Europe Ecologie-Les Verts (6% à 10%) et La France insoumise (7% à 9%). La liste d'alliance du PS devrait recueillir 5% des votes, et Génération.s de Benoît Hamon entre 2,5 et 5,5%. 

Vous êtes à nouveau en ligne