VIDEO. Envoyé spécial. Eleveur, ce n'est pas "la petite maison dans la prairie"

FRANCE 2 / GUILLAUME CAHOUR

Fabien est au bord de la faillite. Ses journées : huissiers, factures et de 10 à 12 heures de boulot. Mais heureusement sa femme, Christelle, auxiliaire de vie et citadine, reste à ses côtés et ils se "serrent les coudes". Extrait de "Eleveurs, ils travaillent pour du beurre", un reportage de Guillaume Cahour diffusé dans "Envoyé spécial" le jeudi 19 mai à partir de 20h55.

En redressement judiciaire. Comme 20 000 exploitants aujourd'hui, Fabien, éleveur laitier, est au bord de la faillite. Pour lui et sa femme, les journées se ressemblent toutes : longues et ponctuées d'appels d'huissiers et de factures à payer… Endetté jusqu'au cou, Fabien s'interroge : "Si on vous dit que demain, vous allez bosser 10 à 12 heures par jour pour rien, je ne sais pas qui irait..."

Très loin de "la petite maison dans la prairie"

Sa femme Christelle, auxiliaire de vie et citadine, a découvert une campagne qu'elle n'imaginait pas : "Les gens de la ville, on ne voit pas ça comme ça, on ne s'imagine pas que c'est si dur. C'est une passion donc je le laisse faire, mais c'est vrai qu'à côté on n'a pas de vie de famille, on en pâtit un peu. C'est pas la joie mais tant qu’on se serre les coudes…"

Extrait de "Eleveurs, ils travaillent pour du beurre", un reportage de Guillaume Cahour diffusé dans "Envoyé spécial" le jeudi 19 mai à partir de 20h55.

Vous êtes à nouveau en ligne