"Envoyé spécial" du jeudi 8 octobre 2020

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Proximité, rencontres, immersion. Chaque jeudi, Elise Lucet présente "Envoyé spécial", au contact de celles et ceux qui participent aux reportages. Au sommaire : - Querelles de voisinage. Pour les litiges du quotidien inférieurs à 5 000 euros, le recours à un conciliateur de justice est devenu obligatoire. "Envoyé spécial" a rencontré plusieurs de ces médiateurs, qui tentent de trouver des solutions à l'amiable… - Les disparus de Roquebillière. Nul n'imaginait la violence de la tempête Alex qui a touché les Alpes-Maritimes vendredi 2 octobre 2020. A Roquebillière, la rivière Vésubie s'est transformée en furie, emportant tout sur son passage. Comme la maison de Josette et Léopold Borello, 83 et 88 ans… - Les frondeurs anti-masques. Alors que l'épidémie de Covid-19 progresse en France et que les restrictions se renforcent, ils ne supportent plus le masque qu'ils considèrent comme une atteinte à leur liberté. Surtout, ils n'ont plus confiance dans les recommandations officielles. - Biélorussie, la jeunesse révoltée. Pour "Envoyé spécial", Andreï, un jeune journaliste biélorusse, raconte la "révolution" en cours, en restant discret pour échapper à la police.  

Proximité, rencontres, immersion. Chaque jeudi, Elise Lucet présente "Envoyé spécial", au contact de celles et ceux qui participent aux reportages.

Au sommaire

"Le choix d'Envoyé spécial"
Querelles de voisinage

Voisins bruyants, haie mal taillée, conflit avec un entrepreneur, une compagnie aérienne ou un fournisseur internet : depuis le 1er janvier 2020, pour les litiges du quotidien inférieurs à 5 000 euros, il n'est plus possible d’aller directement au tribunal, le recours à un conciliateur de justice est devenu obligatoire. Objectif : désengorger les tribunaux, où le traitement de ces affaires peut parfois prendre des années.

A Moulins, François, retraité, tente au quotidien de renouer les fils du dialogue, avant que les situations ne dégénèrent. Près de Bordeaux, Marie-Claire traite 120 dossiers par an et se déplace deux jours par mois dans les mairies et sur le terrain. A Perpignan, Jean-Marc souhaite également aider les gens à régler leurs problèmes sans aller au tribunal. Seulement, il souffre d'un certain manque de reconnaissance, l'Etat ne lui versant qu'une indemnité forfaitaire d'environ 400 euros par an, bien loin de couvrir tous ses frais...

Un reportage d'Olivier Sibille, Guillaume Marque et Benoît Sauvage.

"L'Envoyé spécial"
Les disparus de Roquebillière

Les habitants de Roquebillière, dans les Alpes-Maritimes, ont du mal à reconnaître leur village, défiguré par un amoncellement de roches, d'arbres et de débris. Personne n'imaginait la violence de cette tempête Alex qui a touché la région le vendredi 2 octobre, quand la petite rivière Vésubie s'est transformée en furie, emportant tout sur son passage.

Comme la maison de Josette et Léopold Borello, respectivement 83 et 88 ans, située en amont du village. Le couple n'a pas voulu la quitter. Ont-ils cru que la digue résisterait et que leur pavillon tiendrait, comme lors des dernières inondations ? Mais le courant était trop fort, la bâtisse a cédé et a été emportée par les flots, plongeant une famille dans le deuil et l'effroi… 

Un reportage de Romain Boutilly, Alexandre Paré, Baptiste Laigle, Elie Marot, Raynald Lellouche.

"L'enquête"
Les frondeurs anti-masques

Alors que l'épidémie de Covid-19 progresse en France et que les restrictions se renforcent, ils ne supportent plus le masque et font tout pour éviter de le porter : restaurateurs à Aix-en-Provence, mères de familles en région parisienne, simples citoyens à Montpellier.

Ils dénoncent ce qu'ils considèrent comme une atteinte à leur liberté. Surtout, ils n'ont plus confiance dans les recommandations officielles qu'ils jugent incompréhensibles. "Envoyé spécial" a rencontré ces Français "anti-masques".

Une enquête d'Elise Menand, Virginie Vilar, Laura Aguirre de Carcer, Baptiste Laigle et Benjamin Poulain. 

Invité : Bernard Jomier, médecin et sénateur de Paris.

"L'Envoyé spécial"
Biélorussie, la jeunesse révoltée

Andreï est Biélorusse, il a 26 ans et n’a jamais connu d’autre président qu’Alexandre Loukachenko, qui dirige le pays d'une main de fer. Andreï est journaliste et, pour "Envoyé spécial", il raconte la "révolution" en cours.

Couvrant les événements qui secouent son pays pour des médias francophones, Andreï travaille clandestinement, en restant discret pour échapper à la police. Il nous fait rencontrer ces jeunes qui, comme lui, demandent le départ de Loukachenko et aspirent à une autre vie, entre crainte et espoir.

Un reportage d’Andreï Vaitovich avec France.tv Studio. 

Hommage à Marcel Trillat

Marcel Trillat était une plume, et une voix qui savait raconter le monde. Une "grande gueule" aussi, qui n'hésitait pas à braver la censure et mettre des mots sur les maux de la société, un homme de gauche qui prenait la défense des mouvements ouvriers.

Le 8 octobre, France 2 rend hommage au journaliste et documentariste disparu le 18 septembre dernier. En fin d'émission, "Envoyé spécial" diffuse un court reportage retraçant le parcours de celui qui fut journaliste de la rédaction, correspondant à Rome puis à Moscou, et réalisateur de documentaires… Retour sur la carrière d'une des grandes signatures de France Télévisions.

La rédaction d'"Envoyé spécial" vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #EnvoyéSpécial.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Vous êtes à nouveau en ligne