Envoyé spécial du jeudi 25 juin 2015

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Au sommaire du magazine "Envoyé spécial" ce 25 juin :- Les retraités français s'installent en masse au Portugal, un paradis au soleil qui est aussi fiscal... Et les prix attractifs de l'immobilier peuvent même leur permettre de réaliser leurs rêves de propriété. Quels pièges leur faut-il éviter avant le départ ?- En période de crise, comment contourner un secteur bancaire de plus en plus réticent à accorder des crédits ? Le cercle familial, mais aussi internet et même les réseaux sociaux sont désormais mis à contribution. Enquête sur "l’argent solidaire".- Ils sont 10 millions à courir... le running est la dernière folie des Français. Reportage pour faire le tour de leurs motivations, des formes que prend ce qui devient parfois une addiction, et aussi des risques encourus. 

Portugal, le nouveau paradis des retraités français ?

Le Portugal, destination touristique en vogue (l'année 2014 a même été historique de ce point de vue), est devenu le nouvel eldorado des retraités français. L'année dernière, 7 000 d'entre eux s'y sont installés et, selon les estimations, ils seront au moins 6 000 à y poser leurs valises cette année.

Dans le cœur des retraités, le Portugal ferait désormais jeu égal avec le Maroc et la Tunisie ! Douceur de vivre, coût de la vie moins élevé mais aussi substantielles réductions d'impôts... voilà des avantages qui peuvent expliquer un tel engouement. Certains réalisent même là-bas le rêve d'une vie : devenir propriétaire !  Plus d'un logement sur cinq a été vendu à des étrangers au Portugal en 2014, soit 23.000 maisons et appartements... une embellie économique qui ne profite d'ailleurs guère à la population locale.
 
Est-ce si facile de s'offrir une nouvelle vie sous le soleil portugais ? Comment organiser le départ ? Quels sont les pièges à éviter ? N'y a-t-il pas quelques déceptions, une fois installé loin de la famille et des enfants, souvent restés en France ? Envoyé spécial a suivi ces retraités qui choisissent de faire le grand saut pour entamer un nouveau départ.
 
Un reportage de Jihane Benzina et Jean-Marc Nouck-Nouck.

Argent solidaire ?

En période de crise, l’argent circule mal. Parfois plus du tout, pour les plus fragiles ou pour les projets les plus risqués. Emprunter pour son entreprise, acheter son appartement, prendre un simple crédit pour refaire sa cuisine devient un parcours du combattant.

Pour contourner ces blocages et trouver de l’argent en dehors du système bancaire classique, de plus en plus de Français font appel à un autre argent… plus solidaire. Il y avait le traditionnel coup de pouce familial pour le premier achat immobilier, mais voici que les transactions hors du système bancaire prennent une autre dimension.

Sur internet, de nouveaux sites mettent en relation emprunteurs et prêteurs particuliers pour des crédits allant jusqu’à 40 000 € ; d’autres font appel au grand public pour investir dans des projets industriels risqués jusqu’à hauteur d’un demi-million d’euros ; même les réseaux sociaux sont mis à contribution pour avancer l’argent nécessaire à la création d’une petite entreprise…

La promesse de cet argent facile à obtenir est-elle toujours tenue ? Quand certaines règles ne sont pas suivies, quels sont les risques encourus ? Enquête sur "l’argent solidaire".

Un reportage de Sophie Claudet, Lisa Beauval  et Pierre-Emmanuel Luneau-Daurignac.

Running, pourquoi la France court ?

Pluie, vent, chaleur, rien de les arrête. Les Français sont pris d’une frénésie de course à pied. Pour perdre du poids, pour leur bien-être, pour se vider la tête ou par défi, 10 millions de personnes courent régulièrement. Pourquoi ces "runners" développent-ils une addiction pour ce sport ?
 
Pour les rassasier, les courses se multiplient et se diversifient. Le graal reste le marathon : 42,195 km… Mais attention aux risques... Pourquoi cet exploit physique fait-il rêver les coureurs au point de les pousser à dépasser leurs limites ?
 
Un reportage de Guillaume Cahour et Tatiana Daligault.

 

La rédaction d'Envoyé spécial vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #EnvoyeSpecial.

 

Vous êtes à nouveau en ligne