Envoyé spécial du jeudi 13 août 2015

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Au sommaire de ce numéro de la mi-août :- Qui ne s'est pas installé sur la plage avec ses moules en forme d’étoile de mer, seaux, pelles, petits râteaux…? Mais certains de ces jouets ne sont pas sans risques pour les enfants. Enquête sur leurs conditions de fabrication.- Au sommaire de ces "Carnets de voyage", le carnet de voyage, justement. Ce journal intime bourré de petits souvenirs collectés en route est devenu une tendance de l’édition, une niche marketing.- Les bioparcs, ou parcs animaliers du XXIe siècle, peuvent-ils sauver la faune ? Enquête dans les coulisses des nouveaux zoos.

Pour des raisons liées aux droits de rediffusion, cette émission n'est plus disponible.

Au fil de l’été, les Carnets de voyage d’Envoyé spécial vous font parcourir la planète à la découverte de nouvelles destinations : Zanzibar, Singapour… mais l'émission explore aussi le tourisme de proximité en France, avec les spectacles de plein air, l’art de la sieste ou celui de voguer sur les rivières et les canaux. Et puis l'équipe a testé les formules à petits prix : voyages en autocar, buffets repas, tourisme d’échange et de partage en ligne.

Les Carnets de voyage, ce sont aussi des enquêtes : les phobies à la veille des vacances, le business de la météo ou la difficulté de voyager avec un passeport… français. Sans oublier les classiques, avec un gros plan sur les produits phares de l’été : jouets de plage, maillots de bain, tee-shirts, et nouvelles façons de voyager.

> Au sommaire des "Carnets de voyage" du 13 août :

Jouets de plage sous surveillance

Moules en forme d’étoile de mer, seau, pelle, petit râteau rouge… les jouets de plage sont les compagnons indispensables de nos vacances. Chaque été, les Français dépensent 200 millions d’euros en accessoires pour petits et grands. Pas toujours solides, mais pas chers et indémodables ! Où et comment sont-ils fabriqués ? Y a-t-il des différences de qualité ?

Le premier fabricant de jouets de plage au monde est la Chine. Sa spécialité : les bouées gonflables. Envoyé spécial a testé certains de ces jouets et découvert des résultats inquiétants : taux de phtalates (perturbateurs endocriniens nocifs pour la santé des enfants) très au-dessus des normes autorisées, bouées "tueuses", qualité du plastique et solidité insuffisantes… tous les jouets ne sont pas à mettre entre les mains des enfants.

En France, quelques rares fabricants parviennent à tirer leur épingle du jeu. L’usine Smoby, dans le Jura, a su rester compétitive grâce aux licences avec Disney ou Marvel, dont les héros de dessins animés ornent désormais les seaux ou les pelles. Ou encore ce fabricant de châteaux gonflables, devenus les nouveaux rois de la plage. Des usines chinoises aux plages françaises, enquête sur ces jeux qui égayent nos vacances.

Un reportage d’Eventhia Lachaud, Gaël Caron, Richard Tindiller, Dominique Lemarchand, François Richard et Xavier Puyperoux.

Croqueurs de voyage

Pour garder trace de ses vacances, il y a bien sûr les albums photos, les films de famille, les vidéos prises avec son smartphone mais aussi… les carnets de voyage. Entre recueil de souvenirs et journal intime, ces cahiers faits maison, à peine plus grands qu’une carte routière ou un passeport, illustrent des rencontres, des paysages, des découvertes.

Faire son carnet de voyage, c’est prendre son temps, regarder autour de soi et raconter, dessiner, collecter… bouts d’affiches, menus, billets de banque, tickets de musée, ailes de papillons… Nul besoin d’avoir fait les Beaux- Arts, même si certains artistes ont fait leur spécialité de ce hobby à la portée de tout le monde.

"De bord" ou "de route", ces carnets connaissent un succès croissant. Des ateliers proposent des stages accessibles à tous. Dans l’univers du voyage, éditeurs de guides et offices de tourisme font appel à des dessinateurs ou des blogueurs afin de donner un nouveau look à leurs offres. Portraits de ces croqueurs de voyage qui font de leurs carnets un jardin secret ou un succès d’édition. 

Un reportage d'Éric Wastiaux, Stéphane Rossi, Philippe Demard et Anthony Igoulen.

Parcs animaliers, la grande mue

Avec 20 millions de visiteurs par an, les parcs animaliers français font figure de poids lourds dans l’industrie touristique. En un demi-siècle, ils ont beaucoup changé : fauves, ours, primates sont désormais logés dans de vastes enclos végétalisés, des vitres ont remplacé les barreaux. Mais derrière ce nouveau décor, l’objectif reste identique : montrer des animaux à un public prêt à payer pour satisfaire son goût de l’exotisme.

Pourtant, les responsables de ces bioparcs se disent investis de nouvelles missions : sauvegarder les espèces menacées et sensibiliser les visiteurs. Un rôle contesté par leurs détracteurs. Les parcs animaliers du XXIe siècle peuvent-ils sauver la faune ? Enquête dans les coulisses des nouveaux zoos.

Rediffusion d'un reportage de Laurent Dy, Denis Enaudi, Grégory Roudier, Johann Nerthomb, Matthieu Maillet et Nils Montel (03/07/2014). 

Vous êtes à nouveau en ligne