Envoyé spécial le samedi du 23 avril 2016

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

"Envoyé spécial le samedi" vous donne l'occasion de voir ou revoir plusieurs reportages du magazine, choisis en fonction de l'actualité et puisés dans le catalogue des vingt-cinq ans de l'émission.Au sommaire le 23 avril :- Portugal, le nouveau paradis des retraités français ? Avec sa douceur de vivre et ses prix bas, le Portugal séduit des milliers de retraités français. Est-il si facile de s'offrir une nouvelle vie ? Quels sont les pièges à éviter ?- Les chasseurs d’impayés. Avec la crise, le nombre d'impayés explose en France. Pour traquer les mauvais payeurs, les huissiers sont désormais concurrencés par des agences de recouvrement de créances.- Vieilles voitures : la rouille à prix d’or. Le marché de la voiture ancienne est en pleine forme et voit arriver de plus en plus d’acheteurs internationaux. Rencontre avec des passionnés, collectionneurs ou vendeurs.

Pour des raisons liées aux droits de rediffusion, cette émission n'est plus disponible.

"Envoyé spécial le samedi" vous donne l'occasion de voir ou revoir plusieurs reportages du magazine, choisis en fonction de l'actualité et puisés dans le catalogue des vingt-cinq ans de l'émission.

Au sommaire le 23 avril

Portugal, le nouveau paradis des retraités français ?

Dans le cœur des retraités, le Portugal ferait désormais jeu égal avec le Maroc et la Tunisie ! Douceur de vivre, coût de la vie moins élevé mais aussi réductions d’impôts... autant d'avantages qui peuvent expliquer cet engouement. Certains réalisent même là-bas le rêve d'une vie : devenir propriétaire ! Plus d'un logement sur cinq a été vendu à des étrangers au Portugal en 2014, soit 23 000 maisons et appartements... Une embellie économique qui ne profite d’ailleurs guère à la population locale.

Est-ce si facile de s'offrir une nouvelle vie sous le soleil portugais ? Comment organiser le départ ? Quels sont les pièges à éviter ? N'y a-t-il pas quelques déceptions, une fois installé loin de la famille et des enfants, souvent restés en France ? "Envoyé spécial" a suivi ces retraités qui choisissent de faire le grand saut pour un nouveau départ.

Un reportage de Jihane Benzina, Jean-Marc Nouck-Nouck, Luis Marques et Alexandra Kogan.

Chasseurs d’impayés

Prélèvements automatiques refusés, chèques sans provision... Avec la crise, le nombre d'impayés explose en France. Dans ce contexte, les huissiers ne sont plus seuls à traquer les mauvais payeurs. Des multinationales, ou même de petites PME, font aussi appel à des agences de recouvrement de créances. Elles doivent récupérer, à l'amiable, le montant des factures impayées.

Quelles sont leurs méthodes ? Certains consommateurs rattrapés par leurs dettes dénoncent des pratiques d'intimidation ou de harcèlement : pressions, ton menaçant, coups de téléphone aux voisins, à l'employeur ou à la famille… Leurs créances, parfois très anciennes, font aujourd'hui l'objet d'un business très lucratif. Faut-il les rembourser ?

Une enquête de Virginie Vilar.

Vieilles voitures : la rouille à prix d’or

Roger Baillon était propriétaire d’une société de transport et de fabrication de camions de l’ouest de la France. Cet industriel passionné d’automobiles souhaitait créer un musée de l’automobile. Il a consacré une partie de sa vie et de son argent à rassembler ces belles voitures. Il en a même sauvé de la casse. Un amoureux des voitures qui – grâce à cette collection – a constitué un échantillon hétéroclite de la production automobile, de ses débuts jusqu’aux années 1970.

L’industriel a fait faillite et a été contraint de vendre une grande partie de sa collection, qu'il avait stockée sous des abris de fortune. Ce n’est qu’à la mort de son fils que les héritiers ont découvert, en septembre 2014, les vieilles voitures tombées dans l’oubli. Un trésor qui s’étend sur trois hectares. De la tôle, de la ferraille, des carrosseries usées par le temps. Cinquante-neuf véhicules ont été mis en vente en février 2015, et ont rapporté plus de 25 millions d’euros.

Un reportage de Kristian Autain, Loup Krikorian, Emilie Denis, Mathias Barrois, Kamel Founas, Perceval Briclot, Grégory Orain et Benoît Sauvage.

Vous êtes à nouveau en ligne