VIDEO. Complément d'enquête. Gaël Quérin, champion aux chaussures trouées

FRANCE 2

Près de la moitié des athlètes qui vont représenter la France aux JO de Rio vivent avec moins de 500 euros par mois. Certains champions n'ont même pas les moyens de remplacer leurs chaussures de sport... Extrait de "Complément d'enquête. JO 2016 : la gloire et la galère".

Ils vont rapporter des médailles de Rio, mais pour le moment, ils sont sans notoriété, et souvent sans le sou. La galère quotidienne des sportifs de haut niveau, obligés de faire des petits boulots ou de se démener sur internet pour trouver des financements, était au cœur de "Complément d'enquête" le 19 mai 2016.

Neuf mois avant les Jeux, Peggy Leroy a rencontré Gaël Quérin, membre de l'équipe de France de décathlon. Dans cet extrait, le champion de France 2015 nous montre ses chaussures... trouées. Des baskets neuves, ça coûte au minimum 100 euros. Et depuis deux ans, il n'a presque plus aucun revenu.

Des appels aux dons sur internet

Quand on a des séances d'entraînement deux fois par jour, difficile de trouver un travail compatible avec sa discipline. C'est Jessica, la femme de Gaël, qui fait bouillir la marmite pour eux et leurs deux enfants avec son salaire de maquilleuse.

Entre les stages, les déplacements et le matériel, la préparation des Jeux lui coûte environ 17 500 euros. Malgré l'aide de sa fédération et du département, il lui manque encore 5 000 euros. Alors il fait appel aux dons sur internet. Des athlètes de l'équipe de France qui cherchent de l'argent sur la Toile, il y en a des dizaines dans toutes les disciplines : javelot, judo, course...

Extrait de "Complément d'enquête. La gloire et la galère", diffusé le 19 mai 2016.

Suite à notre reportage, Gaël Quérin a trouvé un équipementier :

Vous êtes à nouveau en ligne