VIDEO. Chasseurs d’héritages

Mandatés par un notaire, les généalogistes se chargent de retrouver les héritiers perdus, parfois dans le monde entier. Mais attention aux arnaques… "Complément d’enquête" sur une profession peu réglementée et ses dérives.

A mi-chemin entre notaire et détective, c'est un métier méconnu et qui peut rapporter gros : généalogiste. Mandaté par un notaire, il se charge de retrouver les héritiers perdus dans la nature. En France, 130 études de généalogistes enquêtent chaque jour pour retrouver la trace d’héritiers potentiels, parfois jusqu'au bout du monde et moyennant une juteuse commission, jusqu’à 40% directement prélevés sur les legs.

Des généalogistes qui détournent des héritages…

Mais attention aux arnaques : certains généalogistes se serviraient très largement sur les héritages avant de les restituer aux légataires… du moins ce qu’il en reste. "Complément d’enquête" sur une profession peu réglementée et ses dérives : à Paris, deux cabinets de généalogistes sont soupçonnés d’avoir détourné l’héritage de près de 1 900 clients. Ils auraient utilisé l’argent… pour éponger leurs dettes.

Un reportage d’Irène Bénéfice rediffusé dans "Complément d'enquête" le 25 avril 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne