"Complément d'enquête". Sexe, arnaques et vidéos : les nouveaux maîtres-chanteurs

A quelques jours de l’ouverture du procès de Karim Benzema pour "complicité de tentative de chantage" dans "l'affaire de la sex tape" dévoilant des images intimes de Mathieu Valbuena, les équipes de "Complément d’enquête" se sont replongées dans les coulisses de cette incroyable affaire. Chantage à la vidéo compromettante, diffusion de photos intimes ou montage porno... Avec le développement des nouvelles technologies et des réseaux sociaux, la "sextorsion" envahit le quotidien de nombreux Français. Comment y échapper ? Grâce à des témoignages et des documents inédits, "Complément d’enquête" décortique les modes opératoires des hackers de notre intimité. 

Le 8 juin 2015, le footballeur tricolore Mathieu Valbuena porte plainte suite à une série d’appels anonymes : un maître-chanteur le menace de diffuser une vidéo très intime. C’est le début de "l’affaire de la sextape", un coup de tonnerre dans les rangs de l’équipe de France. Car très vite, après avoir identifié les escrocs présumés, l’enquête va mener à l’un des plus célèbres coéquipiers de la victime : Karim Benzema. Le joueur est suspecté d’avoir fait pression sur Valbuena pour l’inciter à payer, ce qu’il dément formellement. A quelques jours de l’ouverture de son procès pour "complicité de tentative de chantage", les équipes de "Complément d’enquête" se sont replongées dans les coulisses de cette incroyable affaire.     

Comment échapper à la "sextorsion" ?

Chantage à la vidéo compromettante, diffusion de photos intimes ou montage porno, ce type d’arnaque a un nom : la "sextorsion". Avec le développement des nouvelles technologies et des réseaux sociaux, ces nouvelles fraudes envahissent désormais le quotidien de nombreux Français. Comment y échapper ? Les pouvoirs publics ont-ils vraiment les moyens de lutter contre ces nouveaux maîtres-chanteurs ? Grâce à des témoignages et des documents inédits, "Complément d’enquête" décortique les modes opératoires des hackers de notre intimité.   

Comme ceux qui ont conduit au suicide de Quentin, un jeune homme de 18 ans victime d’un chantage à la webcam. Il pensait flirter avec une jeune fille par camera interposée, il a en réalité été piégé par un escroc basé à des milliers de kilomètres de là, en Côte d’Ivoire, où ce type de fraude est très répandue. Nous avons remonté les traces de ces arnaqueurs du Net qui assument profiter de la crédulité de leur victime.

Des arnaques d'une ampleur exceptionnelle

Révélations, aussi, sur les dessous d’une fraude à l’ampleur exceptionnelle. En 2019, des millions de Français ont reçu dans leur boîte mail un message menaçant de diffuser à leurs contacts de prétendues vidéos intimes. Apeurés, des centaines d’entre eux ont payé. Pour rien, c’était du bluff… La police a fini par arrêter deux jeunes pirates informatiques français, petits génies du Web.

Une enquête de Lorraine Gublin et Rola Tarsissi.

Invités : Enora Malagré, productrice et comédienne, et Nicolas Guidoux, sous-directeur chargé de la lutte contre la cybercriminalité.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Parmi nos sources

- "Campagnes d’arnaques au chantage à la webcam prétendue piratée", sur le site Cybermalveillance.gouv.fr. 

- "Cyberharcèlement : “Mon frère est mort à cause d’eux”, à Vesoul, un escroc brouteur de Côte d’Ivoire jugé par contumace" (Franceinfo, juin 2021). 

- "Arnaque par mail : qui sont les “brouteurs” qui piègent les Blancs ?" (France Culture, janvier 2021) .

- Contacts : Damien Bancal, fondateur du site Zataz, spécialisé dans la délinquance informatique ; Noelle Martin, militante australienne "anti-deepfake porn" ;  Adam Dodge, militant californien fondateur de EndTAB (Ending Tech-Enabled Abuse). 

- Le Code pénal de la Côte d'Ivoire

- A contacter : l'association e-Enfance, le service de police Info Escroquerie au 0 805 805 817. 

Liste non exhaustive.

Vous êtes à nouveau en ligne