"Complément d'enquête". Pénuries de médicaments : à quoi jouent les labos ?

En 2020, près de 2 500 médicaments ont connu une pénurie en France, six fois plus qu’il y a quatre ans. Un Français sur quatre s’est déjà vu refuser ses comprimés, sa santé étant parfois mise gravement en danger. Délocalisation de la production en Asie, stratégies financières des grands laboratoires... De la course à la rentabilité des industriels et laboratoires jusqu'aux défaillances des pouvoirs publics, "Complément d’enquête" s’est penché sur les dessous de ces ruptures d’approvisionnement. 

C’est un chiffre alarmant qui ne cesse d’augmenter : en 2020, près de 2 500 médicaments ont connu une pénurie en France, six fois plus qu’il y a quatre ans. Un Français sur quatre s’est déjà vu refuser ses comprimés pour cause de pénurie.

Antibiotiques, antihypertenseurs, traitements contre le cancer ou la maladie de Parkinson : tous sont des médicaments courants, indispensables au quotidien des patients. En cas d’interruption, la santé de ces derniers peut être mise gravement en danger.

Course à la rentabilité ?

Comment en est-on arrivé là ? Qui est responsable ? De la course à la rentabilité des laboratoires aux défaillances des pouvoirs publics, "Complément d’enquête" s’est penché sur les dessous de ces ruptures d’approvisionnement à répétition.  Aujourd’hui, la production d’environ 80% des substances actives de nos médicaments a été délocalisée en Asie, moins chère.

C’est le cas notamment pour les antibiotiques, pourtant essentiels dans notre système de soins. Un industriel français a accepté de nous raconter sa dépendance et comment l’explosion de l’usine de son fournisseur chinois l’a contraint à un arrêt brutal de sa production.   

Mais parfois, ce sont les stratégies financières des grands laboratoires qui sont directement à l’origine des pénuries, quitte à bouleverser la vie de milliers de patients. Comme celle de Marc, qui a subi une ablation de la vessie suite à des pénuries à répétition de son traitement contre le cancer. Un traitement jugé très efficace par les médecins mais que le laboratoire a finalement décidé de ne plus produire. Selon les témoignages que nous avons recueillis, il ne serait pas assez rentable.

Défaillances des pouvoirs publics ?

Claudette, elle, a perdu son mari. Atteint d’un cancer du sang, il est décédé suite à la rupture de stock d’un des médicaments de son protocole de soins. "Complément d’enquête" révèle comment le laboratoire qui détenait le monopole de la commercialisation de cet anti-cancéreux dans toute l’Europe a volontairement organisé sa pénurie pour faire exploser les prix. Les Etats européens ont dû accepter des augmentations de 1 500% en moyenne pour continuer à être livrés ! Après enquête, les autorités italiennes ont condamné ces pratiques et le laboratoire à 5 millions d’euros d’amende. Pas la France, pourquoi ? Les pouvoirs publics jouent-ils vraiment leur rôle pour éviter ces pénuries ?

Une enquête de Julie Lotz avec Dream Way Productions.

Invitée : Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie.

La rédaction de "Complément d'enquête" vous invite à commenter l'émission sur Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #ComplementDenquete.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Parmi nos sources

- Le rapport de la Commission européenne sur les pratiques tarifaires du laboratoire Aspen, février 2021.

- La plaquette gouvernementale sur les premiers lauréats de la relocalisation, novembre 2020.

-  Le rapport au Premier ministre : mission stratégique visant à réduire les pénuries de médicaments essentiels, juin 2020. 

- Synthèse de l’étude "Pénuries de médicaments : une perte de chance pour tous les malades. Focus sur le cancer", étude réalisée par l’Observatoire sociétal des cancers, mai 2020.

 Rapport d’activité de l’ANSM, 2019. 

-  La présentation de la nouvelle stratégie ''Play to win'' initiée fin 2019 par Sanofi

- Le sondage de l’Association européenne des pharmaciens hospitaliers sur les pénuries de médicaments, 2019.

 Fiche sur les pénuries de médicaments réalisée par l’organisation professionnelle des entreprises du médicament opérant en France (LEEM).

-  Le rapport d’information du Sénat sur la pénurie de médicaments et de vaccins, septembre 2018.  

-  Le rapport de l’Académie nationale de pharmacie sur l'indisponibilité des médicaments, juin 2018. 

-  L’enquête sur les pénuries publiée par l’association de France Assos Santé et réalisée par l’institut BVA, décembre 2018. 

- L’enquête de l’UFC Que Choisir, “Pénuries de médicaments, devant les comportements délétères des laboratoires, les pouvoirs publics doivent sortir de leur complaisance", novembre 2020.

- Le rapport de la Direction de la concurrence italienne (AGCM) sur les pratiques tarifaires du laboratoire Aspen, octobre 2016.

- L’étude du professeur Marc Colombel sur les conséquences des pénuries de BCG dans son service d’urologie.   

Liste non exhaustive.

Vous êtes à nouveau en ligne