Complément d'enquête : "Le vol est dans le pré"

La crise engendre une recrudescence de la petite et moyenne délinquance. Radiographie de ce phénomène.

C’est le nouveau trafic à la mode des bandes de l’Est, de Pologne ou de Lituanie : en une minute, ils démontent le pot catalytique de votre voiture, avant de s’attaquer à la suivante !
Sur le marché noir, votre pot d’échappement se revendra entre 15 et 50 euros à des recycleurs qui récupéreront quelques grammes de métaux précieux.

Razzia sur les pots, mais aussi sur les moteurs de bateaux et même sur les gravats : avec la crise, les voyous s'attaquent à de nouvelles cibles, plus lucratives qu'il n'y paraît. Ils désertent les grandes villes pour les petites communes, délaissent les riches pour détrousser les pauvres et s'attaquent aux territoires où la police est absente.

Quelles sont les méthodes de ces escrocs ? Qui sont leurs victimes ? Comment trouvent-ils de nouvelles combines ?

Des terres agricoles de Seine-et-Marne gorgées de déchets du BTP aux petits villages, cible des voleurs, en passant par le marché noir polonais où s'échangent nos pots d'échappement, Complément d’enquête sur les voyous de la crise.

Vous êtes à nouveau en ligne