Complément d'enquête. France : je t'aime, moi non plus !

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

En pleine polémique sur la déchéance de nationalité, "Complément d'enquête" met des visages sur un débat qui fait rage. Paroles d'anciens Français qui disent leur sentiment d'exclusion, "effet Charlie" sur le nombre de candidatures à l'armée, aspirants à la naturalisation mis à l'épreuve… la nationalité se mériterait-elle ? Les Corses indépendantistes, eux, n'en veulent pas…Entre retour de flamme et désamour, "Complément d'enquête" le 4 février 2016 au cœur de l'identité française.Au sommaire : - Les déchus de la République - Enfants de la patrie - Corse : un pays comme les autres

Elle devait symboliser la lutte contre le terrorisme, mais la déchéance de nationalité est devenue le boulet du gouvernement. Vous devriez même en entendre parler encore longtemps... Le sujet fâche une bonne partie de la gauche. Et des Français, si l'on en croit le nombre de ceux qui ont manifesté sous la pluie, le samedi 30 janvier. Christiane Taubira a préféré démissionner plutôt que de défendre son extension. 

Car la déchéance de nationalité existe déjà. Jusque-là, c'était une mesure peu usitée, souvent associée au régime de Vichy ou confondue avec l'indignité nationale. Depuis 1973, elle n'a été prononcée que 26 fois (dont 13 pour terrorisme).

Personne ne connaît leurs visages, mais "Complément d'enquête" a retrouvé certains de ces "déchus de la République". Privés de droit de vote ou de crédits bancaires, exclus des métiers de la fonction publique, ils racontent leur honte d'être des "citoyens de seconde zone". Témoignages dans le magazine du 4 février 2016, "Complément d'enquête" au cœur de "l'identité" française.

Déclaration d'amour ou demande de divorce

C'est quoi, être français ? Une devise, "Liberté, égalité, fraternité", à défendre contre le groupe Etat islamique, répondent de plus en plus de jeunes. Ce colonel qui s'est confié au Monde n'avait jamais vu ça : devant les casernes, on fait presque la queue pour s'engager ! Après les attentats contre Charlie Hebdo et plus encore depuis novembre 2015, les candidatures dans l'armée explosent : plus 40%. 

Dans les préfectures aussi, le nombre de naturalisations est en hausse. Mais pour devenir français, il ne suffit pas de le demander. La procédure n'est pas si simple. Avant de décrocher le sésame, les aspirants sont mis à l'épreuve. C'est un agent désigné par le préfet qui appréciera le degré d'assimilation à la culture française. Sont évalués le niveau de connaissance de la langue mais aussi de l'histoire du pays, des droits et devoirs attachés à la nationalité…

Pendant que certains déclarent leur amour à la France, d'autres demandent le divorce. En Corse, la victoire des nationalistes aux régionales a surpris beaucoup de monde. "La France ? Un pays ami…" pour leur chef de file, Jean-Guy Talamoni. Provocation ou signe d’un changement plus profond ? Quelques mois plus tôt, selon Mediapart, ils étaient déjà 30 000 Corses à entonner un "chant du cœur" au Stade de France, lors d'une finale Bastia-Paris : "On n'est pas français"… Voyage dans une Corse qui voit la France comme un pays étranger.

Au sommaire

Les déchus de la République

Ils se disent "citoyens de seconde zone" et se sentent humiliés : leur pays leur a retiré le droit de vote ou les a exclus de certains métiers. Témoignages d'ex-Français, qu'ils aient été récemment déchus de leur nationalité ou frappés il y a soixante-dix ans "d'indignité nationale".
Une enquête de Rola Tarsissi, Carine Guillemin et Vincent Gobert, suivie d'un entretien avec Alain Duhamel, éditorialiste à RTL.

Enfants de la patrie

Depuis les attentats, l'armée voit exploser le nombre de candidatures. Beaucoup de jeunes, qui veulent défendre leur patrie. Pour eux, l'amour de la France est une évidence. Reportage auprès de ces soldats, instituteurs mais aussi aspirants à la nationalité française qui vibrent pour notre pays.
Un reportage de Laure Pollez, Loup Krikorian et Marielle Krouk, suivi d'un entretien avec Annabelle Roberts, Canadienne en attente de naturalisation française.

Corse : un pays comme les autres

A leur grande surprise, ils ont remporté les élections régionales ! Immersion en Corse avec les indépendantistes qui n'ont jamais eu autant de pouvoir entre les mains. Ils veulent désormais sortir de la "parenthèse française".
Un reportage de Matthieu Fauroux, Julien Pelletier et Alice Panouillot, suivi d'un entretien avec Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre de l'Intérieur et de la Défense.

La rédaction de "Complément d'enquête" vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #Cdenquete.

Vous êtes à nouveau en ligne