"Complément d'enquête". ADN : l'aventure intérieure !

Trente millions de particuliers dans le monde auraient déjà eu recours à des tests ADN, interdits en France. Percer le mystère de ses origines, scruter sa santé : l’aventure s’annonce excitante, mais a-t-on vraiment envie de tout savoir sur ses chromosomes ? Au sommaire : - ADN : la foire aux tests. Notre reporter Rola Tarsissi a réalisé ses propres tests ADN sur internet. Une plongée inédite vers ses origines… et un abîme de questions. Elle a aussi suivi Guillaume, un Français adopté quand il était enfant, qui a retrouvé sa mère biologique grâce aux données génétiques. - Trahi par ses gènes. Pendant quarante ans, Joseph James DeAngelo, accusé de 13 meurtres et d'une cinquantaine de viols en Californie, a échappé à la police. Mais son ADN a fini par le trahir. "Complément d'enquête" raconte l'histoire terrible du "Golden State Killer".

Il est loin le temps où les tests ADN étaient réservés à une petite minorité de scientifiques dans le cadre d'enquêtes criminelles. Désormais, c'est même le dernier cadeau à la mode sur internet : un test ADN à faire à la maison ! Moyennant moins de 100 euros et un échantillon de votre salive, des laboratoires américains et israéliens révèlent d’où viennent vos ancêtres, votre pourcentage de sang scandinave ou indien. Certaines de ces sociétés vont plus loin en analysant vos prédispositions génétiques à des maladies comme Parkinson ou Alzheimer.

"Complément d’enquête" sur cette révolution qui met toute notre vie à nu en quelques clics. Trente millions de particuliers dans le monde ont déjà pratiqué ce test, interdit en France. Mais 51% des Français seraient prêts à effectuer un test pour eux-mêmes, selon un sondage réalisé en 2019 pour Geneanet. Percer le mystère de ses origines, scruter sa santé : l’aventure s’annonce excitante, mais a-t-on vraiment envie de tout savoir sur ses chromosomes ?

Au sommaire

ADN : la foire aux tests

Notre reporter Rola Tarsissi a réalisé ses propres tests ADN sur internet. Une plongée inédite vers ses origines… et un abîme de questions. Ces tests sont-ils fiables ? Peut-on lire les résultats sans avoir passé un diplôme de généticien ? Rola Tarsissi a suivi Guillaume, un Français à l'époque âgé de 47 ans. Adopté quand il était enfant, il a retrouvé sa mère biologique grâce à un test ADN et rencontre pour la première fois l’une de ses sœurs installée au Texas. Mais il y a aussi ceux qui découvrent que leur père n’est pas génétiquement leur père… Qui a accès à ces données intimes ? Et dans quel but ?

Aux Etats-Unis, ces questions font débat car ces tests ADN dévoilent tout : origines, secrets de famille et même prédispositions génétiques à des maladies comme Alzheimer ou le cancer du sein. Notre journaliste a rencontré des Américaines qui se font retirer les ovaires ou la poitrine sur la base de ces tests internet, sans aucun avis médical. Analyses contradictoires, publicités mensongères des labos, partages de données… Des extrémistes se servent même de ces tests pour promouvoir la "race" blanche. Bienvenue dans le Far-West de la génétique !

Une enquête de Rola Tarsissi et Elouane Martin.

Invité : Rémi Delescluse, réalisateur d'un documentaire sur les enfants nés de dons de gamètes, Les Enfants du secret.

Trahi par ses gènes

On l’appelle le "tueur du Golden State". Il est accusé de 13 meurtres et soupçonné d'une cinquantaine de viols en Californie. Pendant quarante ans, il a échappé à la police, jusqu’à ce qu’un enquêteur ait l’idée de comparer l’ADN prélevé sur l’une des scènes de crime aux ADN répertoriés dans GEDmatch, un site grand public de partage de données génétiques.

Le policier a découvert des dizaines de cousins éloignés du criminel, et après des mois à éplucher leur arbre généalogique, il a fini par débusquer le tueur en personne : Joseph James DeAngelo, 72 ans en 2018, un ex-flic. "Complément d’enquête" sur ce rebondissement spectaculaire, ou comment un site de données ADN grand public a permis de résoudre l’un des plus célèbres "cold cases".  

Un reportage de Guillaume Couderc et Valérie Lucas.

La rédaction de "Complément d'enquête" vous invite à commenter l'émission sur Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #ComplementDenquete.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Vous êtes à nouveau en ligne