VIDEO. Cash Investigation. "Panama Papers" : l'employée qui dirige... 11 000 sociétés

Cash Investigation/France 2/Premières Lignes

Pour qu'une société offshore échappe aux radars du fisc, il faut trouver un prête-nom. En la matière, le cabinet Mossack Fonseca est un champion : une de ses employés dirige 11 000 sociétés écrans ! "Cash Investigation" est parti sur ses traces. Extrait.

Certains cabinets d’avocats montent, pour leurs riches et discrets clients, des sociétés écrans basées dans un paradis fiscal. Pour une opacité maximum, il leur faut trouver un prête-nom. La cabinet panaméen Mossack Fonseca sait y faire. Il a trouvé une recrue idéale : son employée Leticia Montoya dirige officiellement la bagatelle de… 11 000 sociétés ! En clair, 11 000 fois, elle a prêté son nom et sa signature.

La businesswoman habite une banlieue populaire de Panama City...

L'équipe de "Cash Investigation", qui veut l'interroger sur son rôle dans ces nombreuses affaires, retrouve sa maison dans une banlieue populaire de Panama City et fait le guet. Au petit matin, visage fermé, une femme d'un certain âge ouvre le portail et s'engage sur la route. Le journaliste l’apostrophe : "Vous êtes Leticia Montaya?" "Non, elle est partie." "Vous êtes de sa famille ?" "Je suis sa belle-sœur." "Qu'est-ce qu'elle fait dans la vie ?" "Elle travaille pour un cabinet d'avocats." "Elle est riche?" "Non." "Selon nos informations, elle serait la directrice de nombreuses sociétés..." La petite dame met subitement un terme à la conversation et tourne les talons.

Mais qui est cette femme ? Et si elle avait menti ? Et s'il s'agissait bien de Leticia Montoya elle-même, et non de sa belle-sœur ?

Un extrait de "Paradis fiscaux : le casse du siècle", une enquête de "Cash Investigation" diffusée le 5 avril 2016.

Vous êtes à nouveau en ligne