"20h30 le samedi" autour de Francis Cabrel

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Le magazine "20h30 le samedi", présenté en direct par Laurent Delahousse juste après le journal de 20 heures sur France 2, raconte un moment inédit dans la vie d’une personnalité, les coulisses d’un événement ou d’un lieu appartenant à l'histoire collective. Des reportages qui dévoilent "la petite histoire dans la grande", à feuilleter comme un album de famille… Le 6 avril 2019, "20h30 le samedi" autour de Francis Cabrel.

Le magazine "20h30 le samedi", présenté en direct par Laurent Delahousse juste après le journal de 20 heures sur France 2, raconte un moment inédit dans la vie d’une personnalité, les coulisses d’un événement ou d’un lieu appartenant à l'histoire collective. Des reportages qui dévoilent "la petite histoire dans la grande", à feuilleter comme un album de famille… Ce 6 avril 2019, "20h30 le samedi" (Twitter) autour de Francis Cabrel.

Le jour où… > Découvrez comment Francis Cabrel, l’homme aux 25 millions d’albums vendus, a commencé sa carrière, en écumant les bals populaires avec le groupe Les Gaulois. Il avait encore une moustache et son allure de troubadour. Ses compagnons de l'époque témoignent dans "20h30 le samedi".

"Je l'aime à mourir" : tube mondial !

Et aujourd'hui ? > Francis Cabrel cultive la discrétion. Rares sont ses apparitions dans la presse, mais il continue à remplir les salles. Pour ses quarante ans de carrière, il s’est offert un petit plaisir en donnant un concert à Londres dans la mythique salle du Royal Albert Hall, où son idole Bob Dylan a joué en 1966. "20h30 le samedi" y était… comme des milliers de Français. 

Le bonus du 20h30 > Parmi les chansons les plus connues de Francis Cabrel, il y en a une, Je l'aime à mourir, qui occupe une place particulière. Celle qui l'a fait connaître en 1979 est surtout devenue un tube dans le monde entier, grâce à de nombreuses reprises, dans toutes les langues et tous les styles. C'est l'histoire d'une chanson devenue plus célèbre que son auteur lui-même…

Vous êtes à nouveau en ligne