"13h15 le samedi". C'est beau un train la nuit

Au plus fort de leur activité, au début des années 1980, les trains de nuit ont desservi 550 villes françaises. Et puis les vols à bas coût proposés par les compagnies aériennes, ainsi que le succès du TGV, ont fait disparaître la plupart ces trains lents, moins carbonés que leurs concurrents aérien et automobile. C’est aujourd’hui leur grand retour...

 Au plus fort de leur activité, au début des années 1980, les trains de nuit ont desservi 550 villes françaises. Et puis les vols à bas coût proposés par les compagnies aériennes, ainsi que le succès du TGV, ont fait disparaître la plupart ces trains lents, moins carbonés que leurs concurrents aérien et automobile.

C’est aujourd’hui le grand retour des trains de nuit, plébiscités et ressuscités, comme un retour vers le passé. Pour ce document, signé Clément Gargoullaud, Edouard Mounier et Thomas Courcelle, le magazine "13h15 le samedi" (Twitter, #13h15) est monté à bord du Paris-Portbou, une commune espagnole au nord de la Catalogne.

Des voyageurs sous le charme

S’endormir dans un wagon-couchette à Paris et se réveiller quinze heures de voyage plus tard frais et dispos au bord de la mer, c’est le plaisir qu’offre ce mode de transport de plus en plus apprécié par des voyageurs sous le charme.

Rencontre avec Claire et Astrid, deux amies inconditionnelles du wagon-couchette ; le chef de bord Stéphane, le "Hibou", surnom donné aux contrôleurs de nuit ; Georges, ingénieur et historien, tellement passionné qu’il a consacré sa vie aux trains de nuit…

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Vous êtes à nouveau en ligne