13h15 le samedi : "L'aventure clandestine"

La dégradation des conditions de vie dans certains pays africains pousse une partie de la population à chercher son salut dans l'exil. A leurs risques et périls, des centaines de migrants tentent de rejoindre le continent européen via l'île sicilienne de Lampedusa ou encore Melilla, l'enclave espagnole au nord du Maroc.

Soixante-dix mille migrants au deuxième trimestre 2014, c'est trois fois plus qu'au premier trimestre. Ce chiffre incroyable est le dernier fourni par l'agence européenne de surveillance des frontières.
Chassés par la misère ou les troubles politiques et sociaux, ces migrants ne voient leur salut que dans l'exil - et ils sont prêts à braver tous les dangers pour s'en sortir.
La Méditerranée est la voie d'accès la plus fréquentée. L'île italienne de Lampedusa, située entre la Sicile et la Tunisie, a été malheureusement le théâtre de terribles naufrages. Le plus meurtrier eut lieu le 3 octobre 2013 quand une embarcation avec à son bord 500 personnes a chaviré, entraînant la mort de 366 d'entre elles.

Le salut au nord du Maroc

Située sur la côte nord de l'Afrique, l'enclave espagnole de Melilla est une autre destination très prisée par les migrants. La construction d'une triple barrière pour protéger la ville ne leur fait pas peur, ils ont tous des combines pour essayer de passer de l'autre côté.
Les équipes de 13h15 le samedi ont pu s'infiltrer dans les camps de fortune installés en territoire marocain, à deux pas de la fatidique barrière. Ils ont suivi ces candidats à l'exil qui n'ont qu'une idée en tête : franchir cette barrière.

Un reportage signé Jean-Sébastien Desbordes, Maxime Souville et Nicolas Berthelot.

 

Vous êtes à nouveau en ligne