"13h15 le samedi". Le château de ma mère

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

En France, de plus en plus de châteaux sont mis en vente. Entretenir un monument classé coûte en effet cher. Alors, hériter du château de la famille… est-ce un cadeau ou un fardeau ? En 2014, Ghislain de Castelbajac, 45 ans, est devenu le propriétaire de celui de Caumont, près de Toulouse, après le décès tragique de sa mère. Il s'attache depuis à le faire revivre...

En France, de plus en plus de châteaux sont mis en vente. Entretenir un monument classé coûte en effet cher. Alors, hériter du château de la famille… est-ce un cadeau ou un fardeau ? En 2014, Ghislain de Castelbajac, 45 ans, est devenu le propriétaire de celui de Caumont, près de Toulouse, après le décès tragique de sa mère, la vicomtesse.

Comme il n'est pas du genre à renoncer, le châtelain a décidé il y a six mois de quitter une vie confortable à Paris pour se lancer à plein temps dans sa nouvelle vie. Le magazine "13h15 le samedi" (Facebook, Twitter, #13h15) est allé à sa rencontre pour découvrir son quotidien d'aujourd'hui, loin d'être conforme à celui que l’on imagine parfois…

Des voisins attachés à ce patrimoine régional

Pour maintenir en état cet édifice du XVIe siècle et le garder ouvert au public, Ghislain va devoir investir dans des travaux de rénovation. Il peut heureusement compter sur le soutien de son épouse Mathilde et des voisins du château, attachés à ce patrimoine régional.

Leslie Benzaquen, Léa Barracco, Henri Desaunay et Anne Cohen ont accompagné celui qui, en faisant revivre Caumont, rend hommage à sa mère qui avait investi toute son énergie dans le sauvetage de ce monument familial. 

Vous êtes à nouveau en ligne