"13h15 le samedi". Villages vivants

La désertification des villages et des petites villes, avec notamment le départ des commerces de proximité au profit des grandes surfaces, causent des problèmes humains et économiques. Chaque fois qu’une boutique ferme, c’est un peu de vie qui part. Pour contrer ce phénomène, trois jeunes entrepreneurs ont créé l’association Villages vivants doublée d’une agence immobilière coopérative.

La désertification des villages et des petites villes, avec notamment le départ des commerces de proximité au profit des grandes surfaces, causent des problèmes humains et économiques. Chaque fois qu’une boutique ferme, c’est un peu de vie qui part.

Pour contrer ce phénomène, trois jeunes entrepreneurs ont créé l’association Villages vivants doublée d’une agence immobilière coopérative. Celle-ci pour but de revitaliser les centres-villes en rachetant des commerces fermés. Le magazine "13h15 le samedi" (Facebook, Twitter, #13h15) est allé à leur rencontre.

Une économie de proximité à visage humain ?

Ce document signé John Paul Lepers, Nathan Houée et Eric Chevalier met au jour l’invention d’une nouvelle forme d’économie en milieu rural dans l’Hexagone. Ainsi, l’association rénove les locaux acquis, les loue à des commerçants qui souhaitent gagner leur vie tout en créant du lien social. En cas de succès, le bien est revendu à l’exploitant.

Ces néo-ruraux d’aujourd’hui sont des actifs, souvent d’anciens citadins diplômés, ayant quitté leur travail. Ils veulent pouvoir vivre correctement de leur activité tout en gardant du temps pour eux. Et surtout, ils font circuler une énergie communicative, en développant les solidarités locales, le vivre-ensemble. Sont-ils en train d’inventer une économie de proximité à visage humain ?

Vous êtes à nouveau en ligne