13h15 le samedi. Affaire de Punta Cana : le verdict

En mars 2013, la police dominicaine intercepte un Falcon 50 en partance pour Saint-Tropez sur le tarmac de l'aéroport de Punta Cana. Des valises contenant 700 kilos de cocaïne sont découvertes dans sa soute. Les deux pilotes, l'organisateur du vol et leur passager, tous français, ont été condamnés le 15 août à vingt ans de prison pour trafic de drogue. Ils clament leur innocence…

"Ils ont eu trois minutes la parole pour se défendre, depuis deux ans et demi. C'est une parodie de justice qui se passe en République dominicaine. C'est un pur scandale", témoigne l'épouse de Pascal Fauret (vidéo), l'un des deux pilotes du Falcon 50 à bord duquel ont été découvertes vingt-six valises contenant 700 kilos de cocaïne sur le tarmac de l'aéroport de Punta Cana.

En mars 2013, la police antidrogue dominicaine réalisait avec cette prise la plus grosse opération jamais effectuée en République dominicaine au cours de laquelle quatre Français sont arrêtés. Les deux pilotes, un membre d'équipage et leur passager ont été condamnés le 15 août à vingt ans de prison pour trafic de drogue. Les condamnés clament depuis toujours leur innocence.

Le procès "Air Cocaïne"

Témoins sous pression, fausses déclarations, menaces diverses… Reporté durant des mois, le procès dit "Air Cocaïne" n’a pas permis d’établir de preuves formelles du trafic. Le procureur dominicain a fait des accusés français sa cible en réclamant vingt ans de réclusion contre eux. Le magazine "13h15 le samedi" (FacebookTwitter#13h15) diffusé sur France 2 a suivi cette affaire aux multiples rebondissements et mystères depuis son origine.

Jean-Sébastien Desbordes, Nicolas Berthelot, Matthieu Martin et Nicolas Ducrot ont pu longuement rencontrer et filmer les Français accusés. Le ministère français des Affaires étrangères a qualifié de "très lourde" la peine prononcée et il promet de "suivre cette affaire avec la plus grande attention", soulignant que cette condamnation "n'est toutefois pas définitive". Leurs avocats ont fait appel.

Vous êtes à nouveau en ligne