"13h15 le samedi". I > Blancs comme neige / II > Voyage en démesure

I > C'est l’histoire d’une espèce en voie de disparition : l'ours blanc. Ce mammifère marin semi-aquatique incarne à lui seul tous les défis environnementaux, notamment le réchauffement climatique… II > Avec la crise sanitaire, le tourisme mondial a subi un coup d'arrêt sans précédent. Un secteur particulièrement sinistré est celui de la croisière, dont le succès ne s'était jamais démenti...

Dans le cadre de sa nouvelle série documentaire "Monde cruel", consacrée à la "sixième grande extinction", le magazine "13h15 le samedi" (Twitter, #13h15) raconte l’histoire d’une espèce en voie de disparition : l'ours blanc. Ce mammifère marin semi-aquatique incarne à lui seul tous les défis environnementaux, notamment le réchauffement climatique.

Les ours polaires sont les premiers à souffrir de la réduction de la banquise, leur territoire de chasse. Egalement exposés aux polluants et victimes de l’exploitation des ressources naturelles dans la région, ils sont désormais devenus un enjeu politique. L'espèce classée "vulnérable" par les Américains est toujours chassée par les Inuits au Canada ou au Groenland.

Un animal dangereux et merveilleux

Le nombre d’ours est lui-même en question : 20 000, 25 000, voire 30 000 ? Et s'il est possible de passer des semaines à traverser l’Arctique sans en voir un seul, il est une ville au Canada où l’on est à peu près sûr d’en apercevoir. Churchill, dans la province du Manitoba, compte en effet 850 habitants et à peu près autant d’ours.

Florent Muller, Frédéric Capron et Matthieu Parmentier se sont rendus dans ce village autour duquel rôdent les bêtes chaque automne, en attendant que la glace se forme sur la baie d’Hudson. Pour ses habitants, cet animal familier est à la fois un danger constant et un sujet d'émerveillement… Devenu une icône, il raconte le rapport que l'homme entretient aujourd'hui avec la nature.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

> Voyage en démesure

Avec la crise sanitaire inédite liée au coronavirus Covid-19, le tourisme mondial a subi un coup d'arrêt sans précédent. Les pertes globales sont estimées à mille milliards d’euros, selon l'Organisation mondiale du tourisme. Un secteur particulièrement sinistré est celui de la croisière.

Avec la planète Terre à l’arrêt, ce sont aussi des paquebots à quai depuis des mois. Et il y a également ces images désastreuses de voyageurs en quarantaine sur ces villes flottantes, comme sur le Diamond Princess. En Europe, ils sont plus de sept millions à voyager chaque année sur ces resorts des mers.

Un lourd impact sur l'environnement

Le magazine "13h15 le samedi" (Twitter, #13h15) est monté à bord du Costa Diadema pour comprendre cet engouement pour ce type de vacances qui génèrent chaque année vingt milliards d'euros de retombées économiques sur le continent. Ce document, signé Maxime Bénéteau et Fabien Lasserre, analyse d’autre part ses conséquences sur l'environnement.

Les populations des grandes villes portuaires comme Barcelone, Venise ou Marseille sont confrontées à ce tourisme de masse qui produit une importante pollution. Face aux protestations des habitants et à une opinion publique de plus en plus sensible aux questions écologiques, l'industrie de la croisière commence à s’adapter… 

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Vous êtes à nouveau en ligne