"13h15 le samedi". Vercors : la forêt de la discorde

L’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) vient de racheter dans le Vercors un immense domaine, pour l’essentiel constitué de forêts, un espace peuplé de cerfs, de sangliers, de daims… Elle entend "y sauver la nature et les animaux", dit-elle. Une méthode appelée "ré-ensauvagement" qui ne va pas sans créer de vives tensions.

L’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) vient de racheter dans le Vercors un immense domaine, pour l’essentiel constitué de forêts, un espace peuplé de cerfs, de sangliers, de daims…

L'objectif de l'association est d'y "sauver la nature et les animaux", dit-elle. Une méthode appelée "ré-ensauvagement" qui ne va pas sans créer de vives tensions…

Chasseurs, éleveurs, agriculteurs d’un côté, militants écologistes de l'autre

Protéger la faune, préserver le patrimoine naturel et défendre les droits des non-chasseurs, réhabiliter les espèces dites “nuisibles” comme le renard, la pie, le putois, ou préserver les espèces et les habitats fragiles par la maîtrise foncière à travers les "Réserves de vie sauvage" sont quelques-uns des objectifs de l’Aspas.

Pour ce document, signé Yvan Martinet, Henri Desaunay et Oktay Sengul, le magazine "13h15 le samedi" (Twitter, #13h15) est allé à la rencontre de chasseurs, d’éleveurs, d’agriculteurs d’un côté, et de militants écologistes de l’autre. Comment les réconcilier ? Et sont-ils réconciliables ?

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Vous êtes à nouveau en ligne