"13h15 le dimanche". Façon puzzle...

François Hollande, président de la République, a annoncé jeudi 1er décembre qu'il renonçait à mener le combat de la présidentielle. Cette décision rebat les cartes de la gauche. D'autre part, la droite s’est choisi François Fillon, un chef inattendu qui a pour perspective une France plus conservatrice, plus libérale. 

François Hollande a décidé jeudi 1er décembre de ne pas mener le combat de la présidentielle. C’est ce qui s’appelle une abdication. Cette annonce, qui intervient à cinq mois de la grande bataille présidentielle, rebat les cartes de la gauche.

Entre l’arrivée d’Emmanuel Macron dans l’arène, Arnaud Montebourg qui se voit comme le grand rassembleur "des gauches", Jean-Luc Mélenchon déterminé à aller jusqu’au bout, et la mise sur orbite de Manuel Valls, tous les scénarios sont possibles. Le magazine "13h15 le dimanche" (Facebook, Twitter, #13h15) s’est immiscé dans les coulisses de cette formation politique aujourd’hui émiettée, éparpillée "façon puzzle"…

Une nouvelle donne politique… 

L'autre surprise de cette campagne, c'est François Fillon ! Aucun sondage, aucun média n’avait prédit l'issue de la primaire de la droite et du centre. Une droite qui s’est donc choisi un chef inattendu, qui a pour perspective une France plus conservatrice, plus libérale. Le "13h15" a pu suivre son bras droit Jérôme Chartier.

La nouvelle donne politique intervient lors du retour médiatique de Marine Le Pen et ne fait pourtant pas le jeu du Front national… Retour sur tous ces scénarios politiques inattendus avec Maxime Bénéteau, Cyril Zhâ, Vincent Fichmann, Pierrick Morel et Anthony Santoro.

Vous êtes à nouveau en ligne