"13h15 le dimanche". I > Le Mont-Blanc, mythe éternel ? / II > "Ici est tombé"

I > Dans le cadre de sa série documentaire "Lieux de légende", le magazine "13h15 le dimanche" est allé dans le massif du Mont-Blanc où trône en majesté le point culminant de la chaîne des Alpes, à une altitude de 4 810 mètres, le plus haut sommet d'Europe occidentale... II > Plus de 1 000 plaques accrochées aux murs de la capitale, toutes datées du mois d’août 1944. Elles rappellent aux passants le sacrifice d’hommes et de femmes qui ont combattu, à leur manière, l’occupant allemand durant la libération de Paris.

Dans le cadre de sa série documentaire "Lieux de légende" (voir ci-dessous), le magazine "13h15 le dimanche" (Twitter#13h15) est allé dans le massif du Mont-Blanc où trône en majesté le point culminant de la chaîne des Alpes, à une altitude de 4 810 mètres, le plus haut sommet d'Europe occidentale...

Cette montagne magique, située sur la frontière franco-italienne, entre le département de la Haute-Savoie, en France, et la vallée d'Aoste, en Italie, est le berceau de l’alpinisme. Elle fait rêver par sa beauté et son histoire.

Témoin du réchauffement climatique

Pour ce document signé Jean-Sébastien Desbordes, Matthieu Martin et Anthony Santoro, le "13h15" est allé à la rencontre de montagnards passionnés : des guides de père en fils, des alpinistes, ou des cristalliers explorant les entrailles du massif.

Ce mythe éternel, qui souffre aujourd’hui du réchauffement climatique, a été le théâtre de drames survenus sur ses pentes. L'un des plus poignants est celui qui a touché Jean Vincendon et François Henry, deux jeunes gens partis en 1956 pour son ascension hivernale… et qui n’en sont jamais revenus.

> Voir ou revoir la collection "Lieux de légende"

> Le port de Saint-Tropez
Lieu de tous les excès qui attire encore les regards, ce village varois mondialement connu a malgré tout réussi à garder une âme.

> Notre-Dame de Paris
L'un des monuments historiques les plus visités en Europe a été le témoin des heures sombres et des heures de gloire de la France.

> L'hôtel de ville de Paris
Une plongée dans les coulisses du plus grand bâtiment municipal d’Europe, avec 600 pièces et 55 000 mètres carrés.

> Le 36, quai des Orfèvres
L'adresse sur l’île de la Cité du quartier général de la police judiciaire parisienne depuis le XVIIe siècle... et jusqu'en 2017.

> Le fabuleux destin de la Butte
Avec ses rues pavées, son esprit bohème, ses artistes, son esprit frondeur... Montmartre est l’un des quartiers les plus emblématiques de Paris.

> 37, promenade des Anglais
L'histoire du dernier palace début de siècle à Nice, un vestige des Années folles que les Niçois appellent leur tour Eiffel : Le Negresco.

> Le Louvre, corps et âmes
Avec 10 millions de visiteurs, le musée parisien est aujourd'hui le plus fréquenté au monde. 

> Rungis, à tu et à toi
Le plus grand marché de produits frais au monde : 234 hectares, 1 200 entreprises implantées, 9 milliards de chiffre d'affaires, 18 millions de consommateurs.

> Saint-Paul-de-Vence
L'histoire d'un village provençal, dans le département des Alpes-Maritimes, qui s’est écrite avec les plus grands artistes du XXe siècle.

> Place Beauvau
Plongée au cœur du ministère de l'Intérieur où se gèrent catastrophes naturelles, attentats, manifestations, crises sanitaires...

> Le mont Saint-Michel
Coupé du monde et déserté, livré aux goélands et aux pigeons... pendant des semaines d'un calme inédit dû à la Covid-19.

> Le Mont-Blanc, mythe éternel ?
Le point culminant de la chaîne des Alpes, à une altitude de 4 810 mètres, est le plus haut sommet d'Europe occidentale.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

> "Ici est tombé"

Au détour d’une rue, au pied d’un immeuble, à l’entrée d’une bouche de métro, une plaque de marbre avec un ou plusieurs noms. On en compte plus de 1 000 accrochées aux murs de la capitale, toutes datées du mois d’août 1944. Elles rappellent aux passants le sacrifice d’hommes et de femmes qui ont combattu, à leur manière, l’occupant allemand durant la libération de Paris.

Qui étaient ces jeunes gens qui ont eu le courage de risquer leur vie, à l’heure où rien ni personne ne pouvait leur garantir la victoire ? Comment ces gens ordinaires sont-ils devenus des héros ?

Derrière ces épitaphes de pierre, un visage, une histoire, une voix, une vie… 

Pour ce document du magazine "13h15 le dimanche" (Twitter, #13h15), signé Roger Motte, Nicolas Ducrot et Matthieu Houel, Charles Pegulu de Rovin fait revivre la prise de l'hôtel de ville de Paris. Alors étudiant en école d’ingénieur, il prend les armes à 18 ans pour se battre au cœur de la capitale.

Charles Huck avait 10 ans à l’époque, quand il aidait son père à construire des barricades dans son quartier de Montparnasse. Des archives exceptionnelles et des témoignages inédits, pour mettre au jour, derrière ces épitaphes de pierre, un visage, une histoire, une voix, une vie… 

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Vous êtes à nouveau en ligne