"13h15 le dimanche". "Planète fragile" > Le monde de Nania

C’est l’histoire de Nania, une femelle éléphanteau que des villageois ont retrouvée près de la ville de Boromo, au Burkina Faso, alors qu’elle errait, seule et déshydratée, sans troupeau. Et dans ce pays de l'Afrique de l'Ouest, la population des éléphants sauvages est en déclin, sous la pression de l'homme qui les braconne ou détruit leur habitat pour développer ses cultures ou pour l'orpaillage. Histoire d'un sauvetage...

C’est l’histoire de Nania, une femelle éléphanteau que des villageois ont retrouvée près de la ville de Boromo, au Burkina Faso, alors qu’elle errait, seule et déshydratée, sans troupeau. Et dans ce pays de l'Afrique de l'Ouest, la population des éléphants sauvages est en déclin, sous la pression de l'homme qui les braconne ou détruit leur habitat pour développer ses cultures ou pour l'orpaillage.

Céline est une jeune Française qui porte secours aux éléphanteaux orphelins avec le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), une association créée en 1969 qui vient en aide aux animaux en détresse partout dans le monde. Tout est mis en œuvre pour sauver Nania et lui permettre de grandir. A terme, l'objectif est de la relâcher dans son milieu naturel pour qu’elle puisse retrouver sa mère.

Seize litres de lait par jour au biberon

Quatre soigneurs burkinabè se sont relayés vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour remplacer sa mère et son clan. Ils ont donné seize litres de lait par jour au biberon à l'animal, baptisé Nania ("Volonté" en langue dioula) par les enfants de l'école voisine. Contre toute attente, elle a survécu à sa première année et noué une forte amitié avec un mouton noir et blanc, tout maigre.

Pour ce document signé Jean-Sébastien Desbordes, Matthieu Martin et Nicolas Berthelot, le magazine "13h15 le dimanche" (Facebook, Twitter, #13h15) est retourné sur place pour prendre de ses nouvelles. A dix-huit mois, Nania mesure 117 centimètres au garrot et pèse 600 kilos. L'équipe a suivi ses premiers pas en forêt dans un enclos dédié dit de "transition". Les spécialistes espèrent que des membres de son clan viendront à son contact. Et pourquoi pas sa maman ?

Vous êtes à nouveau en ligne