"13h15 le dimanche" du 22 juillet 2018

Le magazine "13h15" propose de découvrir des reportages inédits et d'en voir ou revoir d'autres déjà diffusés. Cette semaine :  Sois jeune et tais-toi ! C’est la France des années soixante, celle de Salut les copains et de Mai-68... Toute honte bue. Immersion dans une consultation d’alcoologie de l'hôpital Saint-Anne, à Paris, destinée aux femmes. Repenti. Témoignage choc de Claude Chossat, ancien membre du gang corse de la Brise de mer. Le château de ma mère. Hériter d'un château de famille du XVIe siècle, est-ce un cadeau ou un fardeau ?

Le magazine"13h15 le dimanche" (Facebook, Twitter, #13h15) propose de découvrir des reportages inédits et d'en voir ou revoir d'autres déjà diffusés. Cette semaine : 

Sois jeune et tais-toi !

C’est la France des années soixante, celle de Salut les copains et du transistor trimbalé en boum ou sur la plage. Dans une société et une télévision verrouillées, c’est toute une génération qui découvre une certaine liberté d’expression sur les radios périphériques. Marie-Pierre Farkas, Jean-Marie Lequertier et Mathilde Rougeron sont notamment allés à la rencontre de femmes qui avaient quinze ans en 1968…

Toute honte bue

Psychiatre spécialiste des addictions, Fatma Bouvet de La Maisonneuve a ouvert à l’hôpital parisien Saint-Anne, en 2007, une consultation d’alcoologie spécialement destinée aux femmes. Chaque année, le service reçoit une centaine de femmes dépendantes à l’alcool. Morgane Courgeon, Violaine Vermot Gaud et Marielle Krouk ont passé plusieurs semaines auprès de ses équipes.

Repenti

Le témoignage choc d’un repenti de la mafia corse. Claude Chossat, ancien membre du gang corse de la Brise de Mer, parle pour la première fois devant une caméra. Il a été pendant deux ans le chauffeur et le garde du corps de Francis Mariani, l'un des parrains corses les plus redoutés. Sa vie ressemble à un film de gangster. Mathieu Benoist, Julien Goudichaud et Anthony Santoro ont recueilli un récit inédit…

Le château de ma mère

En 2014, Ghislain de Castelbajac est devenu le propriétaire du château de Caumont, près de Toulouse. Entretenir un monument classé coûte cher. Alors, hériter de cette demeure familiale… est-ce un cadeau ou un fardeau ? Leslie Benzaquen, Léa Barracco, Henri Desaunay et Anne Cohen sont allés à la rencontre du châtelain, qui fait tout pour maintenir cet édifice du XVIe siècle en état et le garder ouvert au public.

Vous êtes à nouveau en ligne