13h15 le dimanche. Au cœur des Français

Paris a été la cible d’attaques terroristes coordonnées, simultanées et d’une ampleur sans précédent dans la soirée du vendredi 13 novembre. L’horreur s’est abattue aux abords du Stade de France et au cœur de la capitale. Témoignages de survivant-e-s et de professionnel-le-s ou d’anonymes qui ont porté secours et sauvé des vies.

"Mes chers compatriotes, au moment où je m'exprime, des attaques terroristes d'une ampleur sans précédent sont en cours dans l'agglomération parisienne…" François Hollande s’est donc adressé en ces termes aux Français lors de sa déclaration radiotélévisée depuis l’Elysée peu avant minuit, ce vendredi 13 novembre. 

Les multiples attentats perpétrés aux abords du Stade de France et dans Paris avaient déjà causé la mort de dizaines de personnes, fait des centaines de blessés. La capitale en sang était encore sous le joug des assassins. Policiers, pompiers et secouristes faisaient leur devoir en bravant tous les dangers. Et la solidarité s’était organisée.

"Ce que les terroristes veulent..."

Le magazine "13h15 le dimanche" (Facebook, Twitter, #13h15) diffusé sur France 2 est allé à la rencontre des équipes de secours et des habitant-e-s plongé-e-s à nouveau dans l’horreur dix mois après les attentats terroristes de janvier à Paris et Montrouge. Cette fois, la capitale était la cible d’attaques coordonnées, simultanées et d’envergure meurtrière inédite.

Les équipes de "13h15" ont recueilli les témoignages de celles et ceux qui ont échappé aux balles, survécu aux blessures, soigné et sauvé des victimes, fait preuve d’entraide… "Ce que les terroristes veulent, c'est nous faire peur, nous saisir d’effroi […] mais il y a face à l'effroi une nation qui sait se défendre, qui sait mobiliser ses forces et qui, une fois encore, saura vaincre les terroristes", a affirmé ce soir-là le chef de l’Etat.

Vous êtes à nouveau en ligne