13h15, le dimanche : "50 ans de mystère"

Un regard original sur l'actualité, l'air du temps et la politique.

C’est un double anniversaire.
Il y a cinquante ans, John Fitzgerald Kennedy, 35e président des Etats-Unis était assassiné à Dallas.
Il y a vingt ans, Jacqueline Kennedy-Onassis mourait à son tour.

Depuis toutes ces années, des milliers d'ouvrages ont été écrits, des centaines de journalistes et d'enquêteurs ont tenté de répondre à cette question : JFK a-t-il été la victime d'un tueur solitaire ou d'un coup d'Etat ?
Vendredi 22 novembre 1963, John Fitzgerald Kennedy est assassiné à Dallas. Il est 12h30. Une heure plus tard, Lee Harvey Oswald, son meurtrier est arrêté.
Mais le lundi suivant, tandis qu’on enterre le 35e président des Etats-UnisOswald est tué lors de son transfert à la prison.
Pendant tous ces jours funestes de novembre, comme depuis le début de sa rencontre avec John KennedyJackie est la femme qui soutient son mari, puis se bat pour que l’on retienne l’essentiel des 1033 jours de la présidence Kennedy.
Toute sa vie, même lorsqu'elle est devenue l'épouse du milliardaire grec Aristote Onassis en 1968, Jackie a voulu honorer la mémoire de JFK. Discrètement, mais avec conviction.
John et Jackie Kennedy, c’est l’histoire d’un couple d’autant plus mythique que sa fin est tragique, et le portrait d’une femme de l’ombre, plus puissante qu’elle ne voulait bien le montrer.


Un reportage de 69' signé Marie-Pierre Farkas, Alexandre Paré et Ghislain Delaval

Vous êtes à nouveau en ligne