13h15 le dimanche. Les Verbatims / Chapitre 2. "Gauche, la foire d’empoigne"

Après un premier épisode des Verbatims consacré à la primaire de la droite et du centre, le magazine "13h15 le dimanche" diffuse le deuxième épisode : "Gauche, la foire d'empoigne". Au milieu de reportages sont insérées des scènes réelles reconstituées. Toutes les phrases dites ont été vérifiées.

Pourquoi la gauche de gouvernement et celle de contestation s’opposent-elles à un an de l'élection présidentielle ? Ces deux entités voient-elles encore la société française de la même façon ? Sans se l’avouer, ne sont-elles pas en train de divorcer ?

Au milieu de reportages avec Myriam El Khomri, Aurélie Filippetti, Stéphane Le Foll, les députés frondeurs à Athènes, Julien Dray, Jean-Luc Mélenchon et Manuel Valls, les équipes de "13h15" (Stéphane Dépinoy, François-Julien Piednoir, Oktay Sengul et Mathilde Rougeron) reviennent sur de grands événements de la gauche, anciens ou très récents.

Des scènes réelles jouées par des comédiens

Le magazine "13h15 le dimanche" (Facebook, Twitter, #13h15) diffusé sur France 2 reconstitue des moments clés en faisant appel à des comédiens qui interprètent des situations réelles. Ces artistes tiennent les propos exacts qui ont été prononcés par les femmes et hommes politiques qu’ils incarnent.

Ils jouent les textes originaux des scène suivantes : l’annonce faite à Lionel Jospin de sa défaite dans son bureau à l’Atelier le 21 avril 2002 ; le bureau national du PS à Solférino le 7 mars dernier ; les commentaires de la ministre du Travail sur la loi El Khomri et la vision de la situation politique du président de la République pour l’élection présidentielle.

Vous êtes à nouveau en ligne