Présidentielle 2017 : Benoît Hamon veut y croire malgré la division de la gauche

L'alliance express entre Emmanuel Macron et François Bayrou a sans doute pressé la fin des négociations à gauche. L'écologiste Yannick Jadot et le socialiste Benoît Hamon ont conclu un accord ce jeudi 23 février.

À Arras (Pas-de-Calais), Benoît Hamon n'est pas arrivé les mains vides ce jeudi 23 février au soir. Il a apporté l'accord tant attendu avec les écologistes. À la tribune, il salue le geste de Yannick Jadot. Il n'y aura donc pas de candidat écologiste à l'élection présidentielle. C'est la première fois depuis 1974. "Ces deux cultures convergent et préparent les grandes conquêtes sociales et écologiques de demain", a assuré Benoît Hamon.

"L'artisan inlassable du rassemblement de la gauche"

Mais cela ne suffit pas pour espérer se qualifier pour le second tour et le plus dur reste à faire pour Benoît Hamon : obtenir le ralliement de Jean-Luc Mélenchon. Ce soir, il lui a lancé un appel sans jamais le citer : "Je serai l'artisan inlassable jusqu'au bout du rassemblement de la gauche dans cette élection présidentielle". Pourtant, certains militants sont sceptiques sur les chances de Benoît Hamon sans alliance avec Jean-Luc Mélenchon. Ce soir, Benoît Hamon a tenté de lancer une dynamique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne