La SNCF dépense-t-elle trop d'argent pour ses TGV ?

Un rapport de la Cour des comptes rendu public ce jeudi dénonce la gabegie du réseau TGV de la SNCF au détriment possible des lignes secondaires et au risque de mettre ses comptes en péril.

Le TGV, enfant gâté de la SNCF ? Dans son rapport rendu public le jeudi 23 octobre, la Cour des comptes souligne qu'aucune des six lignes TGV étudiées n'atteint les objectifs de rentabilité souhaités. La ligne grande vitesse (LGV) Nord atteint 3% de rentabilité au lieu de 12,9% prévus, la LGV Méditerranée 4,1% au lieu des 8% escomptés.

Les coûts exorbitants, les prévisions de trafic trop optimistes et la pression des élus prennent l'entreprise en tenaille, explique la Cour des comptes. On utilise les LGV pour dynamiser les territoires en perdant l'objectif initial de concurrencer réellement l'avion.

Ainsi, en France, on a construit 230 gares TGV, un record en Europe. Or, le coût du kilomètre de ligne TGV peut atteindre 66 millions d'euros. Pour Réseau ferré de France, la ligne LGV Sud entre Marseille et Nice coûtera 20 milliards d'euros pour 200 km. Tout cela pour gagner une heure de trajet, en sachant que la ligne pourrait ne jamais être rentable, selon ses opposants.

L'Union européenne a aussi sa responsabilité en poussant des projets coûteux comme les liaisons Lyon/Turin ou Bordeaux/Espagne sachant que le trajet sera peu rentable. Résultat : entre 2008 et 2013, le taux de marge de la SNCF est passé de 29% à 12%. D'après le journal Le Monde, la dette de la société atteint 44 milliards d'euros, ce qui la fragilise à quelques mois de l'ouverture à la concurrence européenne.

Côté voyageurs, la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT) craint que ces investissements dans les lignes de TGV se fasse au détriment des autres lignes. Elle pense que 5 000 km de lignes TER pourraient disparaître dans les 10 prochaines années.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

La SNCF dépense-t-elle trop d'argent pour ses TGV ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage