Cinéma : "L'Empereur", un manchot à l'épreuve du réchauffement climatique

Il y a 12 ans, Luc Jacquet nous faisait découvrir les manchots empereurs de l'Antarctique. Le réalisateur est reparti voir ces animaux et est allé encore plus loin avec son équipe pour le film "L'Empereur".

Entre les manchots empereurs et lui, c'est une passion qui dure depuis 25 ans. Depuis la première expédition en Antarctique de Luc Jacquet, alors jeune biologiste fasciné par ces animaux à la silhouette si familière. Il y a 12 ans, le réalisateur filmait la reproduction de l'empereur. Aujourd'hui, avec L'Empereur, c'est à l'éducation des petits que Luc Jacquet s'intéresse. Pas facile, par exemple, de se tenir debout tout seul sans l'aide de papa pour faire ses premiers pas.

Une véritable odyssée

Des conditions extrêmes pour l'équipe de tournage partie sur la trace de ces poussins qui se dirigent vers l'océan, mus par leur seul instinct. Après des heures d'attentes, le plongeon et ces images inédites des fonds de l'océan Austral. Jamais des caméras sous-marines ne s'y étaient aventurées. Une véritable odyssée. Des images précieuses d'un écosystème très sérieusement menacé par le réchauffement climatique. La banquise recule et les colonies d'empereurs ont de plus en plus de mal à se nourrir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne