Bruxelles : le couple franco-allemand à l'unisson

Pour ses premiers pas à Bruxelles, Emmanuel Macron a joué la carte de l'union. Le président de la République a affiché une complicité sur les grands dossiers avec Angela Merkel.

Pour ses premiers pas sur la scène européenne, Emmanuel Macron a décliné son agenda. Celui d'une Europe qui protège. Première conférence commune aussi avec Angela Merkel, une alliance de confiance et déjà une complicité sur tous les grands dossiers : défense, commerce, migration.

Sur l'accueil des migrants, le président français salue le courage de la chancelière allemande et livre sa philosophie. "Nous devons accueillir des réfugiés, car c'est notre tradition et notre honneur", a déclaré Emmanuel Macron.

Un dialogue musclé

Un appel à la solidarité et à la répartition des réfugiés qui a été rejeté par de nombreux pays de l'Est. Le dialogue a été musclé, ce vendredi 23 juin au matin, entre le président français et la Première ministre polonaise à propos des travailleurs détachés et du dumping social.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne