Agriculture : les grandes surfaces s'engagent pour la viande française

Trois enseignes s'engagent à payer les éleveurs un euro de plus par kilo de viande, soit 500 euros par bête, en échange d'une qualité made in France.

C'est une belle exploitation au pied du Morvan, dans le berceau du Charolais. Avec son frère et son neveu, Jérôme Deboux élève 400 vaches. Il engraisse les génisses et vend même des taureaux sélectionnés. Et pourtant, comme tous les éleveurs de races à viande, depuis deux ans il perd de l'argent. Il vend à 3,50 euros le kilo quand son prix de revient est à 4,20 euros.

Le partenariat de la dernière chance

"Le coeur de gamme", c'est le partenariat de la dernière chance qui a été mis en place entre des éleveurs engagés et la grande distribution. D'un côté, de la viande de qualité issue de races à viande et engraissée de manière naturelle et de l'autre, des acteurs de la grande distribution qui rémunèrent les éleveurs en tenant compte du prix de revient. Le directeur de la boucherie de cette enseigne, par exemple, s'engage à payer un euro de plus au kilo en rognant sur ses marges.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne