VIDEO. TGV : un modèle financier à bout de souffle

France 3

Les lignes de TGV ne sont pas assez rentables selon la Cour des comptes qui interpelle la SNCF.

Cette mère de famille, Fanny Marchal De Bournanville, a choisi le TGV pour ses vacances, car le train est avant tout direct : "Cela aurait été plus gênant d'avoir une correspondance en plus, là cela présente l'intérêt d'avoir un trajet direct ".

Pourtant, éviter les changements coûte cher à la SNCF. Lorsque le TGV quitte la ligne à grande vitesse pour emprunter la voie classique, cela engendre des coûts plus importants. Un système critiqué par la Cour des comptes.

Une trajectoire incohérente

Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, explique le dysfonctionnement : "De la même manière qu'il ne faut pas une autoroute pour aller d'un endroit à un autre, il ne faut pas forcément un train à grande vitesse".

Le TGV dessert un nombre de gares record, 230 précisément, parfois très éloignées. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne