VIDEO. Les conséquences de la malbouffe

France 3

A l’occasion de la semaine du goût, retour sur un sujet alimentaire brûlant, la malbouffe avec le témoignage à 17 ans d’intervalle de Grégoire Barbeau.

En 1997, Grégoire Barbeau succombait déjà à la malbouffe. Pressé par le temps, son seul repas de la journée était composé de pizza et de soda sucré : "Le matin, je n’en prends pas, c’est vite expédié, le midi aussi parce que je n’ai pas le temps, le soir c’est pareil", déclarait-il à l’époque. Ce mode alimentaire a eu raison de son corps.

La mauvaise alimentation sur la durée

L’équipe de France 2 est allée à sa rencontre pour faire un bilan aujourd’hui. En visionnant son témoignage de 1997, Grégoire s’exclame : "C’est dur de voir ça, j’avais 17 ans, depuis j’ai dû bien prendre 25 kilos !"

Conscient de son état, il essaye pourtant de faire des efforts au quotidien "les fast food, j’essaye d’arrêter, quitte à manger un burger, je préfère le faire moi-même". Cependant,  les mauvaises habitudes reviennent vite, ce midi c’est "pizza saumon avec crème fraîche".   

Il n’est pas le seul dans ce malaise alimentaire quotidien, 7 repas sur 10 pris à l’extérieur en France sont dans des restaurants rapides.

Vous êtes à nouveau en ligne