VIDEO. La viande d’agneau se réinvente pour séduire les consommateurs

FRANCE 3

Les Français mangent de moins en moins d’agneau. Un déclin que les producteurs veulent enrayer en modifiant l’image de cette viande, trop souvent associée aux repas festifs.

L’agneau n’a plus la cote. Les Français boudent de plus en plus cette viande. En moyenne, chaque habitant en mange trois kilos par année. C’est 40% de moins qu’il y a vingt-cinq ans. L’agneau est en fait principalement consommé durant les fêtes de Pâques et pendant les repas de famille.

Portion individuelle et viande sans gras

Pour rebooster les ventes, les producteurs innovent. Parmi leurs idées, ''l'Agneau presto''. Comprendre une nouvelle découpe en portion individuelle qui facilite la cuisson. Plus besoin de cuisiner un gigot entier pour apprécier l’agneau. La viande, débarrassée de son gras et de ses nerfs, est plus facilement consommable. "On a appris à nos clients de nouvelles recettes, et on a vu énormément de jeunes", assure Aurélien Legghe, responsable du rayon viandes dans un hypermarché. Le concept semble prendre. C’est en tout cas l’avis de Pascale Weeks, blogueuse culinaire : "Beaucoup de personnes me disent : 'Grâce à cette nouvelle façon de (cuisiner l’agneau), eh bien je me rends compte que j’aime bien cette viande'."





 


Vous êtes à nouveau en ligne