Justice : les chibanis gagnent leur procès contre la SNCF

Cette vidéo n'est plus disponible

Les cheminots marocains, appelés chibanis, ont gagné leur combat en appel face à la SNCF ce mercredi 31 janvier. Ils se battaient depuis 17 ans pour obtenir des dommages et intérêts pour discrimination tout au long de leur carrière.

Portée en triomphe, l'avocate des chibanis émue aux larmes. Ils ont gagné. Des embrassades, des sourires sur tous les visages ; un soulagement pour tous ces cheminots marocains de la SNCF. Avec ce jugement, ces salariés marocains pourraient obtenir 250 000 euros chacun. Une reconnaissance d'un préjudice : avoir travaillé pour la SNCF, mais pas au mêmes conditions que les cheminots français.

Embauchés à moindres frais

Ils ont pour la plupart quitté le Maroc dans les années 1970 pour travailler à la SNCF. Embauchés comme contractuels, ces cheminots n'avaient pas le même statut, pas le même salaire, pas les mêmes droits à la retraite que les Français. La SNCF a pris acte de la décision de la Cour d'appel de Paris. Pour l'heure, l'entreprise n'a pas évoqué un pourvoi en cassation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne