Incendie : le syndicat des pilotes s'inquiète

France 3

4 000 pompiers et militaires de la sécurité civile sont engagés dans la lutte contre les flammes. Les dégâts auraient-ils pu être évités si ces hommes étaient mieux équipés ?

Menacée par des incendies depuis plusieurs jours, la France a demandé l'aide de l'Europe pour venir à bout des flammes. Les syndicats sont de plus en plus nombreux à dénoncer les manques de moyens. Le pays peut-il faire face à une telle série noire ? Les moyens aériens sont-ils suffisants ? La France dispose d'une flotte conséquente de 23 bombardiers d'eau : 2 Dash, 9 Tracker et 12 Canadair.

Des avions en bout de course

Cependant, le Syndicat National du Personnel Navigant de l'Aéronautique Civile (SNPNAC) est inquiet : "À l'heure où je vous parle, nous avons 13 avions qui sont opérationnels [...] Nous devrions être 84 pilotes opérationnels, nous sommes aujourd'hui un peu plus de 70. Parfois, des avions ne sont pas armés par manque d'équipage qualifié", dénonce François Thouveron, responsable adjoint SNPNAC. Le ministère affirme que 19 avions sont engagés, mais les Tracker arriveront en fin d'exploitation dans les trois prochaines années et les Canadairs sont à la moitié de leur durée de vie. Enfin, de nombreux pays européens sont touchés par les incendies. Chacun garde ses moyens pour y faire face.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne