VIDEO. La Cour des Comptes interpelle la SNCF

France 3

La SNCF est épinglée pour ses lignes TGV qui coûtent trop cher. En dix ans, leur rentabilité a été divisée par deux.

Pendant longtemps, le TGV a fait la gloire financière de la SNCF. Aujourd'hui, l'entreprise envisage de supprimer certains tronçons qui ne rapportent pas assez. 

Avec le développement des lignes à grande vitesse, le TGV a perdu de son poids. Didier Migaud, premier président de la Cour des Comptes, explique : " Ce modèle, aujourd'hui, trouve ses limites parce que la ligne à grande vitesse n'est pas la solution universelle ".

Le TER, une solution alternative

Le TGV dessert un record de nombre de gares, 230 précisément. Pour accéder à tous ces points de rencontre avec ses passagers, il doit quitter les rails qui lui sont dédiés. Pour cela, il emprunte des lignes classiques rentables en saison, mais très onéreuses l'autre partie du temps.

Selon Barbara Dalibard à la direction voyageurs de la SNCF : " Vous pouvez avoir des périodes de la semaine où il est bon que le TGV aille jusqu'au bout de la ligne et d'autres périodes, par exemple un mardi, où il vaut mieux s'arrêter dans une grande ville et continuer un TER."

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne