VIDEO. Ebola fragilise la Guinée

France 3

Ebola a déjà tué plus de 4400 malades en Afrique de l'Ouest. Outre ces victimes, le virus impacte également l'économie locale.

En Guinée, la crise économique fait rage. Pire, depuis l'arrivée d'Ebola, la croissance du pays est en chute libre. Elle pourrait diminuer de moitié d'ici la fin de l'année si l'épidémie n'est pas endiguée. Et pour cause, le virus menace sérieusement le secteur agricole. Une équipe de France 3 s'est rendue dans le pays.

Le prix des pommes de terre a diminué de 25 %

Parmi les victimes d'Ebola : les producteurs de pommes de terre. Ici, leur production est deux fois plus importante que leur consommation. L'exportation vers les pays voisins est donc essentielle. Mais depuis que l'épidémie sévit, la frontière avec le Sénégal est fermée afin d'éviter la circulation du virus. Faute d'exportation, les récoltes s'amoncellent. Le prix des pommes de terre a même chuté de 25 %.

Les porteurs comptent aussi parmi ces victimes. Avant l'épidémie, Ibrahim gagnait entre cinq et huit euros par jour. "Depuis qu'on dit qu'il y a Ebola en Guinée, ça a un peu diminué parce que l'étranger ne vient pas en Guinée pour acheter les marchandises", déplore le jeune homme.

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne